avril 25, 1999avril 25, 1999

EDMONTON » Ce fut un jour où Dieu vraiment triompha. »

C'est ainsi que Michael Cooper, Le député d'Edmonton-St. Albert, décrit la avril 25, 1999, un événement dans lequel on estime 10,000 Falun Dafa adhérents se sont réunis à Pékin pour protester pacifiquement le ton de durcissement des médias d'Etat contre leur pratique et l'arrestation illégale de leurs compagnons de pratique dans la ville voisine de Tianjin.

Cooper a parlé lors d'un rassemblement tenu à Dr Edmonton. Wilbert McIntyre Gazebo en Avril 22 pour commémorer l'anniversaire de l'appel. Le rassemblement a également entendu Garnett se mit à genoux, Député de Sherwood Park-Fort Saskatchewan, et adhérents du Falun Dafa (aussi appelé Falun Gong) qui a connu la persécution en Chine.

Ce fut la plus grande manifestation pacifique en faveur démocratique en Chine depuis la place Tiananmen manifestations pro-démocratiques de 1989. Ce fut un exploit remarquable.

- Le député Michael Cooper

La manifestation a été le plus grand attrait pour la liberté de croyance dans l'histoire récente de la Chine, et la dernière fois les pratiquants de Falun Dafa ont pu recueillir avant la brutale persécution contre la pratique a été lancé en Juillet 1999 par le Parti communiste chinois d'alors (CCP) chef Jiang Zemin.

« A remarquable Feat »

«C'est un honneur d'être ici pour se tenir avec [Falun Dafa adhérents] pour la véracité, la compassion, et la tolérance, d'être solidaires pour commémorer les hommes 10.000, plus courageux et les femmes qui [recueillies] à Pékin en ce jour fatidique d'Avril 25, 1999,» Dit Cooper. Véracité, la compassion, et la patience sont les principes directeurs de Falun Dafa.

avril 25, 1999

Garnett se mit à genoux, Député de Sherwood Park-Fort Saskatchewan, parle lors d'un rassemblement dans le Dr Edmonton. Wilbert McIntyre Gazebo en Avril 22, 2017 pour marquer le 18e anniversaire du Avril 25, 1999 appel à Pékin par les adhérents de Falun Dafa. (Omid Ghoreishi / La Grande Époque)

"Hommes et femmes, qui se tenait pour la justice, qui se tenait pour la liberté, qui se sont levés pour les droits humains, qui se sont levés pour les dizaines de pratiquants de Falun Gong jours plus tôt avaient été raflés, arrêté, et battus. Ce fut la plus grande manifestation pacifique en faveur démocratique en Chine depuis la place Tiananmen manifestations pro-démocratiques de 1989. Ce fut un exploit remarquable," il a dit.

Mais la réponse du régime chinois était typique d'une « brutale dictature communiste,» Cooper note.

À peine trois mois plus tard, Le régime de Jiang a lancé une campagne de persécution contre le Falun Dafa, qui, dans le passé 18 années a donné lieu à des milliers de familles détruites, de nombreux envoyés dans des camps de travail, beaucoup torturé à mort, et beaucoup d'autres ont perdu la vie dans le commerce des greffes d'organes sanctionnés par l'État de la Chine illicite.

avril 25, 1999

Dr. Minnan Liu de l'Association de Falun Dafa d'Edmonton parle lors d'un rassemblement d'Edmonton Dr. Wilbert McIntyre Gazebo en Avril 22, 2017 pour marquer le 18e anniversaire du Avril 25, 1999 appel à Pékin par les adhérents de Falun Dafa. (Omid Ghoreishi / La Grande Époque)

« Face à certains des violations des droits de l'homme et les crimes les plus graves commis dans le monde moderne par la dictature communiste de Chine, comment ont les pratiquants de Falun Gong ont répondu?» Demanda Cooper.

"[ils ont] a répondu pacifiquement, par l'éducation, grâce à une campagne de sensibilisation, briller la lumière sur les scélérats les maux qui sont perpétrés au jour le jour en Chine contre le Falun Gong, et les dizaines de millions de pratiquants de droit à travers la Chine. »

Le prélèvement d'organes forcé

Cooper dit à la foule que lui et son collègue député Genuis et d'autres à la Chambre des communes continuera à appuyer le gouvernement du Canada pour obliger Pékin à cesser la persécution et de promouvoir « la liberté, la démocratie, et droits de l'homme. »

Le Canada peut jouer un rôle important, défendre les droits de l'homme universels. Nous avons la responsabilité de le faire, surtout quand le gouvernement parle de plus en plus notre engagement avec la Chine.

- MP Garnett se mit à genoux

agenouillé, qui a récemment introduit une projet de loi d'initiative parlementaire pour lutter contre le prélèvement forcé d'organes de prisonniers d'opinion en Chine, dit la persécution contre toutes les communautés religieuses en Chine est à la hausse.

« Alors que la Chine fait de son mieux pour blanchir son image internationale, la persécution ne cesse de croître, Ça s'empire, et il exige une réponse forte de ceux d'entre nous en Occident et dans le monde se sont engagés à la justice et les droits de l'homme,» At-il dit au rallye.

agenouillée de projet de loi C-350, qui ravive un projet de loi déposé au Parlement le dernier par l'ancien ministre de la Justice libéral Irwin Cotler,, amende honorable Code criminel du Canada et de l'immigration et la protection des réfugiés. Le projet de loi vise à en faire une infraction pénale pour quelqu'un d'acquérir un organe qu'ils connaissent a été obtenu sans le consentement, et de faire ceux qui sont impliqués dans le prélèvement d'organes forcé non admissibles au Canada.

Luo Zehui (R) raconte à travers un traducteur comment son père évanoui sous la torture puis incinéré, tout en vivant en Chine pour la pratique du Falun Gong lors d'un rassemblement d'Edmonton Dr. Wilbert McIntyre Gazebo en Avril 22, 2017. L'événement a eu lieu à l'occasion du 18e anniversaire du Avril 25, 1999 appel à Pékin par les adhérents de Falun Dafa. (Omid Ghoreishi / La Grande Époque)

D'après les enquêtes menées par l'ancien secrétaire d'État canadien David Kilgour, avocat des droits de l'homme canadien David Matas, et journaliste d'investigation américain Ethan Gutmann, Jusqu'à 90,000 transplantations d'organes ont lieu en Chine sur une base annuelle, la majorité d'entre eux étant des prisonniers du Falun Gong d'opinion qui sont tués pour leurs organes.

« Le Canada peut jouer un rôle important, défendre les droits de l'homme universels. Nous avons la responsabilité de le faire, surtout quand le gouvernement parle accroître notre engagement avec la Chine,« A déclaré mis à genoux.

Persécution

Le rassemblement entendu deux pratiquants de Falun Gong qui ont personnellement vécu la persécution tandis qu'en Chine.

Calgary résident Luo Zehui relayée dans un discours plein d'émotion à travers un traducteur que son père, Jiang Xiqing, a été mis dans un camp de travail forcé et torturé pour la pratique du Falun Gong.

avril 25, 1999

Zhang Ping (R) raconte à travers un traducteur comment elle a été emprisonné à plusieurs reprises en Chine pour la pratique du Falun Gong lors d'un rassemblement d'Edmonton Dr. Wilbert McIntyre Gazebo en Avril 22, 2017. L'événement a eu lieu à l'occasion du 18e anniversaire du Avril 25, 1999 appel à Pékin par les adhérents de Falun Dafa. (Omid Ghoreishi / La Grande Époque)

Jiang évanoui sous la torture, et a ensuite été incinéré alors qu'il était encore en vie, un Luo larmes ladite.

Zhang Ping, également de Calgary, parlé de la façon à la fois son état physique et mental amélioré avec la pratique et la façon dont elle a été en mesure d'harmoniser ses relations avec les membres de la famille et ceux de sa communauté, grâce au Falun Gong.

However, en raison de la campagne de persécution du PCC, elle a été arrêtée et détenue à plusieurs reprises. Elle a finalement échappé à la Chine pour venir au Canada 2015.

« Après avoir quitté ma ville natale, en moins d'un an j'ai entendu parler trois autres collègues pratiquants de Falun Gong qui sont morts de la persécution," dit-elle.

"Il y avait 43 localement mort confirmée et 989 dans ma province depuis que la persécution a commencé. »

Read the full article here

On Oct. 24, 2016, à San Francisco, Peiqi Gu a parlé de valeurs éducatives de sa famille, et comment elle a presque perdu la chance de terminer leurs études en Chine en raison de la persécution de sa foi Falun Gong spirituelle. (Cat Rooney / La Grande Époque)On Oct. 24, 2016, à San Francisco, Peiqi Gu a parlé de valeurs éducatives de sa famille, et comment elle a presque perdu la chance de terminer leurs études en Chine en raison de la persécution de sa foi Falun Gong spirituelle. (Cat Rooney / La Grande Époque)

SAN FRANCISCO » Pour 16 années, Je vis dans la crainte d'être persécuté pour ma foi,« Il a dit Peiqi Gu, 30, qui a grandi en Chine communiste. Sa foi est le Falun Dafa, une pratique école de Bouddha de l'esprit, corps, et de l'esprit, qui est librement apprécié presque partout dans le monde, à l'exception notable de la Chine.

Tout juste un an avant que la persécution a commencé, Gu, à l'âge de 11, a pris Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) avec sa mère. Selon une étude officielle, certains 70 other people in China were also practicing Falun Gong; Falun Gong sources say the number was over 100 million.

This traditional meditation system advocates high moral values associated with truthfulness, la compassion, and tolerance as taught in the teachings of Zhuan Falun.

“I always can find very profound meaning about life, about the universe in Dafa, in reading Dafa,” said Gu, as well as how to be a good person, and how “to deal with tribulations and troubles of life.”

When the persecution started and the communist party-controlled T.V. began vilifying Falun Gong, Gu was in total disbelief. The programming aimed at instilling public fear of and hatred for Falun Gong in an attempt justify the brutal persecution.

«J'ai été choqué parce qu'il était tout à fait le contraire de ce que j'appris par la pratique ... et en lisant le livre de Dafa ,parce que Dafa vous dit toujours d'être une bonne personne, en suivant les principes de vérité, compassion-bienveillance-tolérance et,» A déclaré Gu.

Gu et sa mère ont entrepris de lutter contre la calomnie en disant aux autres de leurs expériences positives avec la pratique. Encore, ces actions les placés directement dans danger.

Ceci est une histoire d'un collage de famille aimante ensemble, d'une jeune fille de collège forger un chemin vers la liberté spirituelle, et ce faisant,, renforcer sa voix à dissiper les mensonges contre le Falun Gong.

L'éducation une priorité de famille

Pour la famille de Gu, l'éducation était une priorité absolue.

Peiqi Gu a grandi en Chine en tant que fille de deux parents affectueux qui éducation évalués. (Cat Rooney / La Grande Époque)

Peiqi Gu a grandi en Chine en tant que fille de deux parents affectueux qui éducation évalués. (Cat Rooney / La Grande Époque)

« Je suis le seul enfant dans ma famille. J'étais très, fille très super-gâté,» A déclaré Gu.

"C'est marrant, depuis la première année à douze,» Gu a expliqué, sa mère était premier à démarrer petit-déjeuner. Son père a attendu jusqu'à ce que le dernier moment avant d'appeler Gu de se réveiller pour lui permettre autant de sommeil que possible. Après avoir mangé ou en Gu a mangé, sa mère a fait ses cheveux. Papa a obtenu son sac d'école organisé, et de mettre ses chaussures sur elle a ensuite aidé avec une couche.

« Alors ... mon père serait tout simplement ouvrir la porte, donc je pouvais courir et aller à l'école. Et, mes parents ont même déménagé dans un appartement qui était juste à côté de mon lycée, donc je juste besoin de marcher cinq minutes pour aller à l'école et être assis dans ma salle de classe « .

L'école était un lieu sûr jusqu'à Février de 2006, «C'est le jour où je ne pourrai jamais oublier, ... ma mère et je me suis arrêté,» A déclaré Gu.

Arrestation et menaces

Gu, sa mère, et étaient sur la famille de sa tante pause de vacances dans un hôtel. « Six d'entre nous ont été arrêtés, et nous avons été interrogés et questionnés par la police séparément,» A déclaré Gu.

Peiqui Gu a été arrêté en Chine avec sa mère pour parler du Falun Gong. La police a menacé de l'enlever de l'école et la placer en détention.

Peiqui Gu a été arrêté en Chine avec sa mère pour parler du Falun Gong. La police a menacé de l'enlever de l'école et la placer en détention. « Personne ne voulait nous aider ... Alors, Je pense que toute la famille était effondrée,» A déclaré Gu.

« Ils ont compris que seule ma mère et je pratique [Falun Gong], et [alors] ils ont sorti toute la famille de ma tante « .

L'arrestation est arrivé à la suite de Gu et sa mère donnant des DVD gratuits à recourir propriétaires de magasin. Les DVD ont des informations dissipant stratagèmes de propagande par les médias contrôlés par le gouvernement pour transformer le public contre le Falun Gong.

Maman et sa fille ont également parlé à un propriétaire de magasin de leurs expériences personnelles de devenir des gens en bonne santé et mieux en vivant en vérité, la compassion, et la tolérance.

À la station de police, La mère de Gu a refusé de dire à la police où ils avaient obtenu les DVD qu'ils évanouissions. La police a alors « commencer à menacer ma mère qu'ils cesseraient mon éducation et ruiner mon avenir,» A déclaré Gu.

Après 48 heures dans le poste de police, « Ils ont envoyé ma mère à un centre de détention, et ils ont demandé à mon père de me ramener à la maison. La police a dit à mon père ..., qui n'est pas [Falun Gong] praticien, de prendre soin de moi parce que je [maintenant] ont un casier judiciaire dans le système de police, et que si je fais jamais que [encore]... Je serais certainement arrêté et ils cesseraient mes études collégiales « .

« Ce fut la première fois que je [avait] jamais vu mon père si désespéré,» A déclaré Gu.

Les menaces ont été aussi dur sur sa mère. « Ma mère a pensé à se tuer parce que s'ils cesseraient mon éducation, ma mère ne pouvait pas se pardonner,» A déclaré Gu.

Le père de Gu les a rassurés que tout serait correct. Il a décidé de demander s'il pouvait prendre sa place si Gu devrait aller en prison, alors ses études ne seraient pas interrompues.

Impact sur la famille

Historiquement, le régime communiste inculque la peur qui peut dénoyauter les parents et les enfants les uns contre les autres, ainsi que d'autres proches. La crainte est fondée.

Il y a des conséquences effrayantes pour parler de Falun Dafa en public ou non renoncer à la foi quand on lui demande par les autorités du régime communiste. Ces conséquences bien documentées incluent l'incarcération, conduisant à des choses telles que « la privation de sommeil, menaçant les membres de la famille, le refus d'accès à l'assainissement ou salles de bains,», Rapporte Amnesty International.

« Les mauvais traitements infligés dégénère roué de coups, 24-surveillance heure, régime cellulaire, chocs avec des matraques électriques,... la torture » rack » ... » et des centaines d'autres formes de tortures inhumaines incroyablement,» Selon Amnesty.

Par crainte de représailles par les autorités gouvernementales, Les parents de Gu ont tourné le dos. « Ils nous ont abandonnés dans cette nuit noire; je n'oublierai jamais. Ils ont juste à gauche et ... jamais appelé mon père « .

Au lieu de trouver des solutions, « Ils se sont réunis tous nos parents ensemble ... nous maudire et nous blâmer,» Gu a expliqué.

« Personne ne voulait nous aider, pour sortir de cette situation. Alors, Je sentais que toute la famille était effondrée « .

Elle vit maintenant aux États-Unis, Peiqi Gu peut ouvertement pratiquer le Falun Gong. Sa mission est de dire aux autres au sujet des avantages du Falun Gong comme montré ici dans un parc à San Francisco le oct. 24, 2016. (Cat Rooney / La Grande Époque)

Elle vit maintenant aux États-Unis, Peiqi Gu peut ouvertement pratiquer le Falun Gong. Sa mission est de dire aux autres au sujet des avantages du Falun Gong comme montré ici dans un parc à San Francisco le oct. 24, 2016. (Cat Rooney / La Grande Époque)

Depuis le jour où elle et sa mère ont été arrêtés, dit-elle, « Je vivais dans la crainte d'être persécutés. »

« Je ne pouvais pas imaginer [n'importe quoi] pire qui me arrive. Donc, la seule chose dans mon esprit pendant les quatre années au collège [en Chine] Je pensais à la façon d'échapper, de sortir de cet endroit,» A déclaré Gu.

Plusieurs possibilités de vivre ailleurs est arrivé et elle les a pris. Le dernier arrêt était aux États-Unis. Avec l'aide de U.S. Les pratiquants de Falun Gong, « Je suis parti de la peur peu à peu,» A déclaré Gu.

Les rêves de pratique du Falun Gong librement

Après le collège, Gu a essayé plusieurs endroits en dehors de la Chine pour vivre. « Je suis un emploi et la compagnie m'a envoyé au Laos, un pays en voie de développement. Je me suis dit que je préférerais ... vivre là-bas au lieu de retourner en Chine,» A déclaré Gu. Plus de soucis d'être enlevés.

However, la peur était encore ressentie comme le téléphone de ses parents a été surveillé par la police locale.

Son travail au Laos était un hôtel « où j'ai trouvé mon intérêt pour l'industrie de l'hôtel,» A déclaré Gu. Et en 2014 elle été acceptée à une U.S. l'école pour obtenir un diplôme de maîtrise en gestion hôtelière.

L'école lui a accordé la possibilité d'assister à une conférence en République Dominicaine, où pour la première fois depuis que la persécution a commencé, elle a pu ouvertement pratiquer le Falun Gong.

« Ce moment était si beau. Je me sentais tellement soulagé par assis et pratiquer avec les praticiens. J'ai réalisé ... le monde entier accueille Falun Dafa,» A déclaré Gu.

La pratique « est originaire de Chine, mais malheureusement, la plupart des Chinois sont incapables de connaître la beauté du Falun Dafa « .Peiqui Gu montre une photo de téléphone portable de son père quand il lui a rendu visite à l'été 2016. Elle a été séparée de ses parents pendant deux ans, le temps le plus long qu'elle ait jamais passé loin d'eux. Son père

Peiqui Gu montre une photo de téléphone portable de son père quand il lui a rendu visite à l'été 2016. Elle a été séparée de ses parents pendant deux ans, le temps le plus long qu'elle ait jamais passé loin d'eux. Son père « sait à quel point je tentais de survivre seul de l'autre côté du monde par moi-même,» A déclaré Gu.

Gu a décidé tout de suite de continuer à faire ce qu'elle a fait en Chine, « Continuer à raconter d'autres, en particulier les Chinois, ce que Falun Dafa est, [Et à propos] le wonderfulness Falun Dafa,» A déclaré Gu.

En mai 2016, elle a obtenu un diplôme en gestion hôtelière de maîtrise, ce qui a conduit à un bon travail comme comptable pour une chaîne d'hôtel de charme.

Une nouvelle vie en Amérique

Elle avait récemment une réunion avec le père lors de sa visite aux États-Unis. Elle était tellement excitée qu'après deux ans d'être dans les États, elle a finalement pu le voir.

"Je n'ai jamais [été] séparé de mes parents aussi longtemps,» A déclaré Gu.

En tant que jeune professionnel travaillant comme comptable pour une chaîne d'hôtel de charme haut de gamme, Gu est au-dessus de son monde avec une nouvelle vie aux Etats-Unis et en attente d'une réunion avec ses parents. (Cat Rooney / La Grande Époque)

En tant que jeune professionnel travaillant comme comptable pour une chaîne d'hôtel de charme haut de gamme, Gu est au-dessus de son monde avec une nouvelle vie aux Etats-Unis et en attente d'une réunion avec ses parents. (Cat Rooney / La Grande Époque)

Son père ne pouvait pas croire que sa petite fille était adulte, très indépendante, avec l'école terminée, une nouvelle vie et les amis, et un bon travail.

« Il sait à quel point je tentais de survivre seul de l'autre côté du monde par moi-même,» A déclaré Gu.

famille Gu espère qu'un jour bientôt être réunis de façon permanente.

Read the full article here

Over 6,300 Les pratiquants de Falun Gong forment un emblème du Falun Gong et les caractères chinois, véracité, compassion et tolérance à la place de la Liberté à Taipei le nov. 26, 2016. (Chen Po-chou / Epoch Times)Over 6,300 Les pratiquants de Falun Gong forment un emblème du Falun Gong et les caractères chinois, véracité, compassion et tolérance à la place de la Liberté à Taipei le nov. 26, 2016. (Chen Po-chou / Epoch Times)

TAIPEI, Taiwan Après deux jours de travail intensif et préparation, un symbole énorme est apparu devant de la scène à Liberty Square de Taiwan, nommé pour son rôle dans la transition de l'île de la règle du parti à la démocratie.

On Nov. 26, porter jaune, bleu, rouge, et des vêtements noirs, sur 6,300 les pratiquants de la discipline spirituelle Falun Gong ont formé un grand emblème ainsi que les trois caractères chinois pour la véracité, la compassion, et la tolérance, l'enseignement de base du Falun Gong. le symbole, appelé "falun" en chinois et en sens «roue de la loi,"Inclut la traditionnelle bouddhiste"srivatsa " et "taiji." taoïstes Il est l'emblème du Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa (Grande Voie de la Roue de la Loi).

Les participants, la plupart des pratiquants de Falun Dafa vivant à Taiwan, praticiens inclus en provenance du Japon, Corée du Sud, Hong Kong, Viêt-Nam, Singapour, et de l'Indonésie. La formation du caractère est devenu une tradition annuelle, tenue en Novembre, pour commémorer le mois de retour dans 1997 lorsque M.. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Gong, visité l'île pour la première fois.

«Le monde a besoin de Vérité, la compassion, et la tolérance. », a déclaré Huang Chun-mei, organisateur de l'activité et le vice-président de l'Association Falun Dafa de Taiwan. "Si tout le monde dans la société suit ces principes, notre société sera mieux. "

La formation du caractère, toutefois, porte un sens beaucoup plus profond. Huang Chun-mei a expliqué que la formation du caractère serait mettre un frein à la violente persécution continue des pratiquants de Falun Gong en Chine, et, contrairement à la propagande par le régime chinois, montrent que la discipline bouddhiste prospère dans le monde entier, avec les gens à pratiquer le Falun Gong dans plus de 100 des pays.

De la conception à la formation

La planification et la conception en fait commencé il y a plus de deux mois, a déclaré Wu Ching-hsiang, un architecte à la retraite, qui a été chargé d'élaborer les plans pour les formations de caractères de Taiwan depuis 2009. Il a également fourni des dessins pour des activités similaires tenues à Washington D.C. et New York.

Wu a expliqué dans une interview téléphonique pourquoi obtenir le plan droit était un long processus: "Une seul fois, après avoir terminé un dessin et a été soudainement dit qu'il y aurait 1,000 participants supplémentaires, Je devais redessiner rapidement le plan ".

Wu a ajouté que l'histoire de la formation du caractère effectivement originaire de Chine. Mais contrairement à ceux qui sont détenus en Chine et ailleurs dans le monde, la formation à Taiwan implique souvent des images plus complexes.

"Les formes géométriques impliquant des lignes droites ou des angles de 90 degrés ne sont pas difficiles,», A déclaré Wu. "Il est des images avec des lignes courbes qui sont plus difficiles." Pour donner un exemple, Wu a ajouté que les participants forment le plus compliqué, mais beaux caractères chinois dans le script clérical, une forme de calligraphie chinoise de nos jours, par opposition au style d'écriture plus simple dans le passé.

En Chine, ces formations de caractères à grande échelle étaient monnaie courante en Chine avant Juillet 1999, avant le début de la persécution. Depuis, pratiquants à Taiwan, les États Unis, et de nombreux autres pays ont essayé de garder vivante la tradition.

Wu a dit que dans la formation cette année, en plus de l'emblème et les caractères chinois, il y a aussi des rayons de lumière représentés en jaune. Ces rayons, selon Wu, représenter la grâce de Bouddha éclairant le monde.

Préparation

Deux jours avant la formation des caractères, préparation à la Place de la Liberté commence. Des centaines de praticiens, principalement de Taipei, se révèlent des feuilles de plastique rondes manuellement lieu de couleur et de les enregistrer à leurs endroits désignés.

Wang Chung-tung, 66, un capitaine de fret maritime retraite et ancien professeur adjoint à Taipei College of Technology Maritime, ledit au fil des ans, il avait déjà lutté contre les intempéries, fourmis rouges, et les serpents, même pendant la préparation, que les formations étaient parfois organisées sur l'herbe à la place du béton.

Un sentiment de gratitude envers le Falun Gong a conduit Wang à faire preuve de diligence au cours des années pour aider avec les préparatifs de la formation du caractère. Wang a pris la pratique 2002 après ses 20 ans de carrière travail en mer, où «il y avait une ligne mince entre la vie et la mort." Avec le Falun Gong, il a dit qu'il a trouvé le sens de la vie qu'il avait désiré pendant ses années à bord des navires.

De même, Chuang Mao-chin, 56, un fonctionnaire du gouvernement retraité du Bureau national du commerce extérieur, dit-il avait pris part à la préparation depuis 2011. L'année dernière, Mao a rappelé comment il a quand même décidé d'aider à la préparation, même si il était sous le temps, en raison de la gratitude qu'il éprouve pour la bonne qualité de sommeil, il a connu depuis qu'il a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2010.

Pour de nombreux bénévoles se tournant pour la formation du caractère a été l'occasion de dire passant, Chinois en particulier la partie continentale touristes-Liberty Square est une attraction touristique populaire site de Taiwan sur les injustices dont souffrent encore les pratiquants de Falun Gong en Chine.

"Les touristes trouvent facilement la formation de caractères très intéressant, non seulement sur le jour de la formation réelle, mais les jours avant lorsque la préparation est en cours,"A déclaré le Dr. Huang Hui-chun, 37, un cardiologue travaillant au National Taiwan University Hospital, et un praticien depuis 2006.

Huang Chung-peng, 56, propriétaire d'une entreprise de matériel mécanique à New Taipei City, a dit qu'il avait une fois pour expliquer comment Taiwan est différente de la Chine quand un touriste chinois a été stupéfait de constater que le gouvernement taïwanais avait accordé la permission aux pratiquants de Falun Gong de tenir une telle activité publique.

«Quand la Chine continentale, après avoir utilisé un logiciel anti-censure, voir des photos de la formation du caractère, ils se rendront compte comment le Falun Gong est ouvertement pratiqué à Taiwan,», A déclaré Huang Chung-peng.

Opportunité seulement à Taiwan

Pour beaucoup de pratiquants dans d'autres pays d'Asie, de prendre part à la formation du caractère à Taiwan a été une occasion à ne pas manquer.

"Falun Gong est bien accueilli partout dans le monde sauf en Chine,», A déclaré Sato Kunio, 53, propriétaire d'un hôtel dans la ville japonaise de Chiba, qui est né à Harbin, Chine avant de passer au Japon en 1980. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996 et a participé à la formation du caractère à plusieurs reprises de Taiwan.

Pour Rosy Ngygen, 34, senior account manager du Vietnam qui a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2012, l'occasion était précieux, étant donné qu'il était impossible de tenir une activité à grande échelle comme celui-ci dans son propre pays en raison de la pression politique de la Chine.

Ngyugen expliqué, "Le gouvernement vietnamien ne s'y oppose pas le Falun Gong, mais il ne veut pas faire le renversement du gouvernement chinois soit ".

Kim Jung Soo, un fonctionnaire du gouvernement à la retraite dans le département de l'éducation à Busan, Corée du Sud, ont pris part alors qu'il avait seulement été pratiqué pendant trois jours. Il a remercié sa femme pour le présenter au Falun Gong. Il a dit qu'elle avait montré «la paix et la sérénité" en tant que praticien pour la dernière 14 années.

Alors que les participants étaient assis pour photographier et filmer, de nombreux touristes en pause pour selfies avec la toile de fond rare et coloré.

"Beau. Je ne sais pas l'histoire de cette, mais à mes yeux, C'est très beau,», A déclaré Mme. Sangsajja, une femme au foyer de la Thaïlande.

Jose Collazo, un analyste d'affaires de Puerto Rico, dit qu'il avait entendu parler de la persécution du groupe en Chine. Il aimait la formation du caractère.

"Il est très coloré. Je voudrais pouvoir le voir de là-haut," il a dit.

Read the full article here

Xin Ziling dans une photographie non datée. (Apollo net)Xin Ziling dans une photographie non datée. (Apollo net)

Xi Jinping est largement incompris par les médias et les intellectuels parce qu'ils ne comprennent pas la dynamique du pouvoir à l'intérieur du régime communiste chinois aujourd'hui, selon franc-tireur à la retraite officielle de la défense Xin Ziling.

Né chanson Ke dans la province de Hebei dans le nord de la Chine, Xin a rejoint l'Armée de libération populaire en 1950 à l'âge de 15. Xin finalement nommé directeur de l'Université chinoise de la Défense nationale, institut d'enseignement supérieur haut pour responsable de la défense du pays.

Aujourd'hui, Xin est surtout connu comme un critique ardent du régime qui n'a pas peur d'aborder des sujets sensibles, il est l'auteur d'une très critique livre sur l'ancien dictateur chinois Mao Zedong; il a prononcé contre l'ancien chef du Parti de la persécution de Jiang Zemin contre le Falun Gong, une pratique spirituelle traditionnelle chinoise; et rejoint d'autres universitaires et journalistes pour demander au régime de la censure de fin.

Récemment, Xin Ziling a été interviewé par l'édition en langue chinoise Voice of America dans le cadre d'une série sur 6 Plénum du Parti communiste. Bien que l'entrevue a eu lieu avant la réunion récemment conclu, l'identification de la politique du Parti dans les lignes de fracture d'élite demeure très pertinente. Nous avons traduit l'interview, et édité par souci de concision et de clarté.

***

Question: Que pensez-vous de la 6e Plénum?

Xin Ziling: Cette réunion concerne les luttes intestines au sein du Parti communiste chinois. Xi Jinping est à la tête d'un groupe de réformistes, et ils sont opposés par une faction dirigée par Jiang Zemin.

Le 6e Plénum apportera une résolution générale à cette lutte, et il doit y avoir une résolution complète en tête jusqu'au 19e Congrès national du Parti communiste; autrement, le 19e Congrès ne peut être tenu. Par exemple, si Jiang est encore permis certains disent en matière de la journée, il pourrait prendre trois autres membres du Comité permanent du Bureau politique [au service des membres du Comité permanent Liu Yunshan, Zhang Dejiang, et Zhang Gaoli sont alliés connus de Jiang]. Comment est-ce acceptable? Que deviendra alors la Chine? Je crois aussi que [Xi Jinping] résoudra définitivement les questions d'organisation au 6e Plénum.

Maintenant, le Parti a essentiellement approuvé Xi Jinping prenant le titre de chef de file « de base ». En d'autres termes, la position de Jiang Zemin comme « noyau » du parti est sur le déclin; précédemment, Jiang avait encore une influence, mais maintenant beaucoup de cadres sont beaucoup plus claires sur la situation générale. J'ai lu récemment que les dirigeants de 28 les provinces ont été remplacées dans une période de neuf mois. Si un cadre refuse de changer son état d'esprit politique et la position, il sera remplacé et traité par l'organisation du Parti.

Je suis optimiste quant aux perspectives. Je veux dire que Xi Jinping sera victorieux, les réformistes seront victorieux, et le peuple chinois triomphera. La Chine ne peut peut progresser sans la purge des fonctionnaires corrompus grands-ces tigres, tigres moyen, et vieux tigres. [« Tiger » est parti pour le langage de corruption des fonctionnaires de haut rang.]

Il est aussi impossible que des progrès soient accomplis dans la réforme politique et des questions telles que le massacre de la place Tiananmen et la réhabilitation politique du Falun Gong si Jiang Zemin n'est pas supprimé. Avec les rangées de grands tigres obstruent la voie, il n'y a aucun moyen de résoudre ces problèmes. Les conditions et le calendrier doivent convenir à une résolution globale à atteindre, et il est possible que quelque chose viendra du 6e Plénum qui secouez le peuple et le Parti.

Q: Avez-vous qui pensent que Xi Jinping pourrait résoudre les problèmes de Tiananmen et le Falun Gong quand il devient leader « de base »?

s'il vous plaît: Ce n'est pas une question de probabilité; Xi Jinping résoudra définitivement ces questions. Les pratiquants de Falun Gong peuvent et ont déposé plainte contre Jiang Zemin avec la Cour et le Parquet populaire suprême populaire suprême ... ces organes judiciaires ont déjà accepté ces plaintes. Falun Gong et Tiananmen doit être résolue. Xi Jinping ne peut pas porter ce fardeau à l'avenir; il est très clair sur cette question.

Q: les avocats des droits de l'homme ont été arrêtés, pétitionnaires ont été supprimés, la liberté d'expression est limitée, et beaucoup de gens ont été poursuivis en justice pour les commentaires qu'ils ont fait sur Internet. Ces incidents pourraient être évités si les Xi Jinping n'a pas donné un signe de tête?

s'il vous plaît: Permettez-moi de faire une clarification. Il y a actuellement deux centres de puissance au sein du Parti communiste chinois. Et Xi Jinping n'a pas le pouvoir complet avant le 6 Plénum.

Prenez l'appareil politique et juridique, par exemple. En théorie, après Zhou Yongkang a été purgé, Xi aurait repris le contrôle de l'appareil. En réalité, toutefois, la direction de l'appareil peut être influencé d'innombrables façons; de nombreux fonctionnaires sont encore en phase de la politique de Zhou Yongkang, que ce soit consciemment ou inconsciemment.

Récemment, il y avait un homme nommé Wang Zhiwen [l'ancien coordonnateur du Falun Gong à Beijing] qui a été empêché de quitter le pays à Guangzhou. Xi Jinping est certainement pas derrière cette. Parce que les gens qui bloquaient Wang ont encore un certain pouvoir.

Aujourd'hui, qui fait la faute de gens ordinaires quand ils sont mécontents de quelque chose? Ils blâment le haut dirigeant, et dire que c'est est Xi Jinping faire même quand il est pas son idée. Cette situation découle de calomnier et de la soi-disant « noircissement avancée » [gaojihei en chinois].

Ces vieux tigres et grands tigres de la faction de Jiang face au sort d'être purgé. Alors, ils pensent: Si je suis un goner, alors je vais vous faire tomber, aussi. Ils essaient alors de saboter Xi, et nuire à sa réputation politique. Mais Xi n'est pas derrière de nombreux incidents; la fermeture de Yanhuang Chunqiu [une RAN publication réformiste par les cadres du Parti pour la plupart âgés] était l'œuvre de Liu Yunshan [le chef de la propagande et de l'idéologie].

En ce moment, Xi Jinping ne peut pas abandonner ses plans au 6e Plénum ou ses objectifs généraux pour faire face aux problèmes spécifiques causés par la faction de Jiang. En tant que leader le plus haut gradé, Xi doit faire face à tous ces problèmes globalement, en termes de stratégie, direction, et la politique. Il a besoin d'obtenir tous les cadres à mettre en œuvre les politiques du Parti Central; ayant le haut dirigeant corriger tous les problèmes causés par des cadres non conformes est impossible.

Compte tenu des circonstances, Beaucoup de gens, y compris les médias et l'intelligentsia, ont beaucoup de malentendus au sujet de Xi Jinping. Ils voient des restrictions accrues sur les médias, et les gens de se faire arrêter. Mais si Xi ne connaît pas beaucoup de choses jusqu'à ce qu'ils aient lieu, qu'est-ce qu'il faut faire?

Q: Xi Jinping est pas conscient que sont atteinte à sa réputation et de la crédibilité quand ces choses se produisent?

s'il vous plaît: Bien sûr, il est au courant. Et c'est-ce qui le pousse à résoudre tous ces problèmes une fois pour toutes au 6e Plénum! Si Xi ne prend pas des mesures, ce qu'il fait face en fin de compte est les fonctionnaires chinois traîner les pieds, ou même effectuer le contraire de ce qu'il veut. Certains fonctionnaires pourraient penser: Vous ne me permet pas de prendre des pots de vin, C'est très bien. Je ne ferai aucun travail, et apporter toute l'administration du gouvernement à l'arrêt. Ensuite, les gens vont blâmer Xi Jinping.

La question de l'organisation peut être résolu par la nomination de nouveaux fonctionnaires et essuyer l'ardoise au 19e Congrès. Jiang Zemin a construit ses réseaux de factions au sein du Parti depuis plus de deux décennies, et les racines, il a sombré sont entrelaçant et très profond. Ce n'est pas un problème facile à résoudre, mais Xi ne sera pas en mesure de pousser à travers ses politiques sans fixer ce problème. Ensuite, le cas de l'ordre de ne laisser Zhongnanhai [le quartier général des fonctionnaires de la direction du Parti à Beijing] persistera.

Q: Pour plusieurs mois, il y a eu de nombreux changements dans les rangs des hauts dirigeants provinciaux. Croyez-vous que Xi Jinping est responsable du remaniement?

s'il vous plaît: Certainement. Maintenant, de nombreux cadres au niveau provincial sont les rendez-vous de Xi. Ces changements de personnel ont été faits pour empêcher un coup d'Etat politique d'avoir lieu au cours du 6e Plénum et du 19e Congrès. C'est aussi le raisonnement derrière le remaniement des plus grands leaders 28 provinces 9 mois.

Q: Après les récentes réformes militaires, Xi Jinping n'ont un contrôle total sur l'armée?

s'il vous plaît: Tu pourrais dire ça. La réforme militaire est une opération massive; franchement, Mao Zedong n'a pas osé le faire, pas plus que Deng Xiaoping. Qu'est-ce que Xi a fait est sans précédent, mais là encore il a été forcé dans ce. Guo Boxiong et Xu Caihou [deux chaises anciens militaires tombés en disgrâce vice] Hu Jintao avait sous leur pouce pendant une décennie; tout le monde dans l'armée était fidèle à eux. Si ce problème persiste à un niveau fondamental, il est impossible de prendre le contrôle de l'armée.

En fait, Xi force lutta le contrôle de l'armée, et la lutte continue d'augmenter. Récemment, Il y avait de nombreux changements de personnel dans l'armée; cela a été fait pour nettoyer l'influence restante de Xu Caihou et Guo Boxiong. Pourquoi est-ce nécessaire? Parce que beaucoup des subordonnés de Xu et Guo sont toujours en fonction, et dont le côté ils sont ne sait toujours pas. However, la situation générale a été réglée, et Xi Jinping est fermement dans le contrôle de l'armée. Sans le contrôle de l'armée, il peut y avoir aucun moyen pour Xi de contre-attaquer dans cette lutte continue. Il est donc raisonnable pour Xi avoir commencé avec la réforme militaire, et pour purger Xu Caihou et Guo Boxiong.

Read the full article here

Torsten Trey, le directeur général de Médecins contre le prélèvement forcé d'organes, parle lors d'un événement à Taipei le févr. 27, 2013. (Chen Poche / La Grande Époque)Torsten Trey, le directeur général de Médecins contre le prélèvement forcé d'organes, parle lors d'un événement à Taipei le févr. 27, 2013. (Chen Poche / La Grande Époque)

Médecins contre le prélèvement forcé d'organes, une coalition non gouvernementale de professionnels de la santé, a déclaré la date de octobre. 1 la "Journée internationale contre le prélèvement forcé d'organes.» Cette année est l'occasion inaugurale, et de marquer le groupe a appelé le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à prendre des mesures sur l'abus.

Les préoccupations des DAFOH, l'organisation est souvent connue, se concentrer principalement sur ce qu'ils décrivent comme le meurtre de prisonniers d'opinion en Chine pour organes la pratique est considérée par les chercheurs à cibler principalement les praticiens du Falun Gong, une discipline spirituelle qui a été marquée pour l'élimination depuis 1999, ainsi que d'autres communautés ethniques ou religieuses, Tibétains Y compris, Ouighours, et peut-être quelques chrétiens « maison d'église ».

Les personnes concernées par la question sont enjoignait par DAFOH télécharger leur pétition et l'envoyer à la fois DAFOH et l'adresse e-mail du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme. La pétition exprime « alarme ... [à] la masse de preuves de prélèvements d'organes forcés de prisonniers d'opinion en Chine « .

Elle demande au Haut-Commissaire, actuellement bin Prince Zeid Ra'ad de Jordanie, de faire appel à la Chine de cesser forcée des prélèvements d'organes, « Engager de nouvelles enquêtes objectives qui mènent à la poursuite des auteurs impliqués dans ce crime contre l'humanité,» Et également appel à la cessation de la persécution du Falun Gong.

Falun Gong, un ensemble de cinq exercices de mouvement lent et les enseignements moraux centrée sur les principes de vérité, la compassion, et la tolérance, gagné popularité importante en Chine au cours des années 1990, avant qu'il advint la colère du chef au moment, Jiang Zemin.

Selon les plus récentes recherches effectuées par les enquêteurs David Kilgour, David Matas, et Ethan Gutmann, entre 60,000 et 100,000 transplantations d'organes ont été menées par année en Chine depuis environ l'année 2000 - à peine six mois après la persécution du Falun Gong a commencé. Au cours de cette période, Selon la Chine, presque la seule source de ses organes étaient des prisonniers condamnés à mort - alors même que le nombre de executees condamnés à mort est tombé, année par année.

Compte tenu de l'écart énorme entre le nombre de transplantations et exécutions judiciaires, toutefois, (les chercheurs disent que le nombre est celui-ci que dans les milliers par an), les chercheurs ont exploré les sources d'organes de remplacement, et a conclu que les pratiquants du Falun Gong sont ciblés. Les preuves à l'appui cela comprend subrepticement enregistré appels téléphoniques avec les médecins qui disent qu'ils ont des organes sains de Falun Gong, plusieurs rapports indépendants analyses de sang en détention, chevauchement entre le personnel engagé dans la campagne contre le Falun Gong et la transplantation d'organes, et une série d'autres indicateurs.

DAFOH souligne sur son site Internet un certain nombre de déclarations de soutien international, notamment du Japon et des États-Unis.

Hiroshi Yamada, Membre de la Chambre des conseillers municipaux à la Diète japonaise, est cité en disant: «J'exprime sincèrement mes condoléances à ceux qui ont été victimes de prélèvements d'organes forcés. Nous prendrons une action du Japon pour que cette Shoah, qui remet en cause l'esprit sublime de la médecine, seront éliminés le plus rapidement possible grâce à une forte solidarité des personnes de conscience dans le monde entier. »

Un certain nombre d'Americains. Les représentants fédéraux et élus état également les commentaires fournis à l'occasion. « Chers membres du droits de l'homme des Nations Unies Commission,» Écrit Etat Rep. Michael F. Curtin de l'Ohio. "Pendant de nombreuses années, Je suis profondément troublé par les preuves croissantes des prélèvements d'organes forcés en Chine et ailleurs dans le monde.

le U.N. Commission des droits de l'homme a le devoir moral de tout faire en son pouvoir pour mettre un terme à ce fléau scandaleux, un affront à la civilisation et un affront à l'humanité elle-même « .

Membre du Congrès Michael G. Fitzpatrick, un républicain de Pennsylvanie, entré la commémoration dans le dossier Chambre des représentants d'un déclaration sur septembre. 30. « Cette pratique est une autre forme du mal dans notre temps et l'Organisation des Nations Unies sera encore alerté à ce crime contre l'humanité, tout comme nous," il a dit.

Incidemment, ou pas, la date de octobre. 1 contient une signification supplémentaire: Il est à cette date dans 1949 que Mao Zedong a proclamé République de Chine populaire.

Read the full article here

Huang Jiefu, le porte-parole sur les questions de transplantation chinois, esquives journalistes lors de la conférence biennale récente de la Société de transplantation à Hong Kong le août. 19. (Yu Kong / Epoch Times)Huang Jiefu, le porte-parole sur les questions de transplantation chinois, esquives journalistes lors de la conférence biennale récente de la Société de transplantation à Hong Kong le août. 19. (Yu Kong / Epoch Times)

Les autorités de transplantation d'organes de la Chine peuvent prendre une feuille du playbook des relations publiques du candidat présidentiel républicain Donald J. Atout: Si vous faites un faux pas, juste faire comme rien ne se passe.

Ce, au moins, serait une explication possible de la substitution silencieuse de la question dans le 491e 500 «Foire aux questions» sur le site de la Fondation de développement transplantation d'organes de la Chine de, une agence liée à l'état promotion du don volontaire.

Au début Août, la question posée était: "Prisonniers en prison peuvent-ils demander de faire don de leurs organes après la mort?"

La réponse: "Tant qu'ils répondent aux exigences de base du don d'organes, la fonction d'organe est normal, ils sont prêts, et il n'y a pas de compensation, prisonniers peuvent tous le même don d'organes. "

L'existence de la question et la réponse était, premièrement, une contradiction bizarre et publique de la politique officiellement déclaré des autorités chinoises sur la réforme de la transplantation d'organes.

Le porte-parole de la transplantation d'organes en Chine, Huang Jiefu, a depuis Décembre 2014 prometteurs qu'il n'y a plus d'organes seraient proviennent de prisonniers condamnés à mort.

On ne savait pas au juste pourquoi une question sur le propre site semi-officiel de la Chine, appartenant à la fondation dirigée par Huang, serait carrément contester ses propres promesses publiques.

Mais il semble que la réponse à cette question va maintenant rester un mystère. Quelque temps plus tard en Août, après Epoch Times a apporté le aberrante Q-and-A à l'attention de plusieurs médecins chinois et occidentaux, il a été remplacé.

"Est-ce que l'information sur les dons sera largement rapporté par les médias?"Le nouveau demandé. (Non, est la réponse.)

A screengrab à partir d'une version archivée du site web de la Fondation chinoise de transplantation d'organes de développement, la question remplacé - affirmant l'utilisation d'organes de prisonniers - mis en évidence. (Capture d'écran / Epoch Times)

Pourtant, la question de savoir si les condamnés à mort sont encore utilisés comme source d'organes reste sans réponse. China, après tout, a passé aucune nouvelle loi interdisant l'utilisation d'organes de prisonniers, et ni ont-ils annulé la 1984 règlements qui ont donné la première l'ouverture juridique pour leur utilisation.

Un e-mail à la fondation requérante commentaire n'a pas été immédiatement renvoyé.

Le défaut de ces changements promis a conduit la communauté internationale de transplantation à aigre sur approuvant le système chinois, et a conduit à réprimandes publiques de l'ex-chef de la Transplantation Society lors d'une importante conférence à Hong Kong le mois dernier.

pendant ce temps, attention continue de se concentrer sur de savoir si la principale source d'organes tout au long n'a pas été condamnés à mort, comme le prétend la Chine, mais plutôt prisonniers exécutés extrajudiciairement des praticiens de la conscience-principalement du Falun Gong, une discipline spirituelle qui a été ciblée pour l'élimination depuis 1999.

Les Etats Unis. Chambre des députés a adopté une résolution condamnant cette pratique en Juin, des documentaires sur le sujet sont gagnants prestigieux prix, et la question a été soulevée en évidence dans un certain nombre de rapports récents dans The New York Times.

À ce sujet, Les autorités chinoises ont fourni encore moins d'explications que la question supprimé. "Ridicule!"Était tous Huang Jiefu, un ancien ministre de la Santé de vice, pourrait rassembler à la récente conférence de Hong Kong, refusant d'examiner des centaines de pages des preuves détaillées que les chercheurs disent documente la pratique.

Read the full article here

Dr. Annika Tibell, médecin en chef au Hospital Project New Karolinska en Suède. (Karolinska Institutet)Dr. Annika Tibell, médecin en chef au Hospital Project New Karolinska en Suède. (Karolinska Institutet)

STOCKHOLM-Dr. Annika Tibell est l'une des voix les plus respectées au monde dans l'éthique de la transplantation d'organes. Médecin actuellement chef du projet Hôpital New Karolinska, commandé cet automne dans la capitale de la Suède, Dr. Tibell était l'auteur principal de la Société de transplantation de première déclaration de politique générale sur la Chine en 2006, et a été l'un des fondateurs de la Déclaration d'Istanbul Custodian Group, une importante organisation axée sur l'éthique de la transplantation.

Dans une récente interview, Tibell rejoint les appels pour une enquête internationale majeure sur les pratiques de transplantation d'organes de la Chine, où les chercheurs estiment que plus d'une décennie des prisonniers d'opinion ont été la principale source des organes utilisés pour approvisionner l'industrie massive et rentable.

Dr. Annika Tibell, un chiffre en éthique de la transplantation internationales, à Stockholm, le févr. 17, 2011. (Jan Aenali)

La question est entré en discussion renouvelée cet été, quand un rapport par les enquêteurs Ethan Gutmann, David Kilgour et David Matas données présentées indiquent que plus d'un million transplantations probablement lieu de regarder en Chine à compter de l'année 2000. Ils croient que la principale source de tous ces organes est pratiquants de Falun Gong, une pratique spirituelle qui a été ciblée pour l'élimination en Chine depuis 1999.

Elle dit que le nouveau rapport est complet et en profondeur, bien que la quantité d'informations a rendu difficile aux prises avec. Elle appelle l'estimation du rapport 60,000 à 100,000 transplantations annuelles en Chine "échelonnement" et demande une enquête approfondie par une «grande, établi, organisme public "comme l'ONU ou le Conseil de l'Europe.

"Je souhaite que les appels à l'action à diverses grandes organisations ont conduit à de meilleurs résultats que ce que nous avons vu jusqu'à présent. Il est dommage que cela n'a pas eu," dit-elle.

Lorsque la Transplantation Society examine sa politique en Chine 2017, cela devrait, au mieux de sa capacité, inclure dans ses considérations les conclusions du rapport Kilgour-Gutmann-Matas, ainsi que d'autres informations nouvelles à émerger depuis que la politique a été écrite, dans 2006, Saïd Tibell. Elle dit aussi les TTS devraient contribuer à l'évaluation du rapport, et de la situation générale de l'approvisionnement d'organes en Chine.

La Chine a catégoriquement nié ces allégations sans y répondre en détail, et a affirmé que la source d'organes dans le passé était principalement condamnés à mort, mais qu'il y a maintenant un système de don volontaire en place.

Cette affirmation a rencontré scepticisme par des spécialistes de la transplantation, y compris les dirigeants actuels du TTS.

"Il reste, dans de nombreux secteurs, un profond sentiment de méfiance de vos programmes de transplantation,», A déclaré Philip O'Connell, ancien président TTS, parlant à une conférence de presse à Hong Kong le août. 19. «Il est important que vous compreniez que la communauté mondiale est consternée par les pratiques, que vous avez adhéré dans le passé ".

Il a ajouté: "Beaucoup de gens dans la communauté mondiale ne sont pas convaincus que la Chine a changé."

Philip O'Connell, ancien président de la Société de Transplantation, lors d'une conférence de presse au cours de la conférence biennale de la Société, à Hong Kong le août. 19, 2016. (Sun Mingguo / Epoch Times)

La conférence de Hong Kong était la conférence biennale de la Transplantation Society, et à l'origine visait à coïncider avec les réformes promises en Chine pour mettre fin à la pratique de se procurer des organes de prisonniers exécutés.

Quand il est devenu clair que ces réformes ne vont pas se concrétiser, toutefois, cadres TTS se détériorèrent sur les promesses de la Chine.

Interagir avec la Chine sur les questions de transplantation est «extrêmement difficile», Saïd Tibell. D'une part, elle croit en un dialogue qui met la pression sur la Chine pour le changement, mais pense qu'il est un «équilibre».

"Mon opinion est que toutes les interactions avec la Chine devrait avoir pour objet de changement réalisation. Il n'y a aucune autre raison d'interagir avec la Chine ", elle dit.

Lorsque TTS a choisi Hong Kong comme lieu de la 2016 conférence - et inclus une session sur une «nouvelle ère» supposée pour le système de transplantation chinois - certains ont estimé que ce fut une victoire pour les tentatives de la Chine pour balayer un énorme crime sous le tapis et être acceptée dans la communauté mondiale de la transplantation.

Un enquête avant le congrès par Epoch Times trouvé au moins une douzaine profondément problématiques co-auteurs chinois, présentateurs et panélistes. Cela a été porté à l'attention de la TTS.

Un exemple est Shen Zhongyang, l'architecte derrière la centre de transplantation en plein essor au premier hôpital central de Tianjin, qui a été fortement critiquée par TTS pour ses périodes d'attente extrêmement courts pour les organes - périodes enquêteurs disent sont impossibles, sauf si vous avez un pool de «donateurs» vivants debout à récolter à la demande.

Tibell dit que d'après ce que Epoch Times a présenté, La présence de Shen en tant que co-auteur d'un article est «remarquable,»Et elle a exprimé la curiosité à la raison derrière elle.

Un autre cas est celui de l'éminent chirurgien du foie Zheng Shusen, qui préside une organisation du Parti voué à diffamer Falun Gong. Il a également publié un document montrant la capacité à la source dans les foies 24 heures, quelque chose disent les experts est pratiquement impossible sans un pool de donneurs vivants, en attente d'exécution. Zheng, contrairement Shen, était présent à la session, mais TTS semblaient avoir tenté de le remplacer en tant que conférencier et plus tard se sont éloignés de lui.

Tibell a déclaré que le cas de Zheng "semble très troublant."

"Il met en évidence le fait que les lignes directrices actuelles sur les interactions avec la Chine est complètement concentré sur le rôle professionnel dans la transplantation. Une révision des lignes directrices devrait discuter de la façon de faire face à une telle situation,"Saïd Tibell.

Elle se méfie de TTS reprenant les rôles non professionnels que les médecins et les participants à leurs conférences peuvent avoir et suggère qu'il ne serait approprié où il y a de graves aberrations de la norme, comme dans le cas de Zheng Shusen.

Bien que le comité de programme de la conférence a fait un examen détaillé des documents avant qu'ils ne soient présentés, Tibell reconnu: «Si les gens mentent à notre visage, il devient difficile. "

Elle ne voulait pas dire si elle pense un chirurgien chinois qui a fait partie d'un système secret que les enquêteurs appellent un crime contre l'humanité trouverait difficile de mentir à la TTS.

«Je ne veux pas spéculer sur ce qu'il est de vivre sous une dictature," dit-elle.

chirurgien de greffe israélienne et auparavant membre du Comité d'éthique de TTS Dr. mentionne Jacob a choisi de boycotter la conférence. Tibell dit-elle respecte son poste, mais TTS évidemment comme une organisation jugée autrement.

"Seulement après, peut-être dans plusieurs années le temps, saurons-nous si cela a contribué à une évolution positive, ou si elle a contribué à accroître l'acceptation [du système de transplantation chinois]," elle dit.

Tibell n'a pas pu se présenter à la conférence en raison de l'ouverture de l'hôpital New Karolinska elle est impliquée dans.

Lorsqu'on lui a demandé si elle aurait assisté si les circonstances avaient permis, Tibell resta silencieux pendant un long moment avant de répondre.

«Je l'aurais eu à examiner très attentivement, vient de donner le choix de l'emplacement. Vais-je avoir contribué à des changements positifs en assistant, ou vais-je avoir contribué à une meilleure acceptation des pratiques que je trouve inacceptable?"

Read the full article here

Une reconstitution montre la méthode de torture d'être enveloppé dans du ruban (Minghui.org)Une reconstitution montre la méthode de torture d'être enveloppé dans du ruban (Minghui.org)

A 65 ans, femme a dit qu'elle a été condamnée à cinq ans dans une prison chinoise, où elle a subi la «torture inhumaine,"Pour la suite d'un type de méditation pratiquée par des millions en Chine.

Sun Zhuoying a dit qu'elle a été condamnée à cinq ans pour accrocher une bannière qui a parlé au sujet de la persécution illégale du régime chinois des praticiens de Falun Gong, un type de pratique traditionnelle de méditation chinoise, en mai 2011, selon un rapport publié dimanche sur le Falun Gong site d'information Minghui.org.

Dans 1999, le Parti communiste chinois (CCP) a lancé sa répression du Falun Gong, traditionnellement connu sous le nom de Falun Dafa. Les pratiquants sont régulièrement soumis à des arrestations arbitraires, harcèlement, perte d'emploi, torture, et la mort aux mains des fonctionnaires du PCC. Il y a plusieurs mois, un rapport adhérents Saïd Falun Gong sont tués pour des parties du corps dans l'industrie de la transplantation d'organes populaires de la Chine. Autant que 1.5 million de transplantations d'organes peuvent avoir eu lieu en Chine depuis 2000, qui ont été la plupart du temps "récolté" des pratiquants de Falun Gong, mais inclure d'autres prisonniers d'opinion, la rapport dit.

Sun a décrit ses expériences dans un long compte, disant qu'elle a été forcée de se tenir 18 heures par jour, sa tête a été battu "avec des objets lourds" jusqu'à ce qu'elle perde, et elle a également été soumis à des méthodes de torture inhabituelles, y compris être complètement enveloppé avec du ruban d'étanchéité par d'autres prisonniers à la demande des gardiens de prison.

"Ils me forçaient à dormir sur une planche de bois et m'a enveloppé dans un ruban d'étanchéité. Ils liés mes mains, les pieds et le corps ensemble avant d'envelopper mes pieds et les jambes séparément. Je ne pouvais pas bouger même un peu," dit-elle.

Elle a également dit qu'elle a été forcée par les responsables de la prison pour écrire une fausse déclaration admettant son «crime». Après avoir écrit une déclaration d'annuler la déclaration, Sun a été placé à l'isolement.

"Ils me torturaient si sévèrement que je suis souvent dans un état critique. Ils m'a emmené à l'hôpital de Shanghai prison tous les deux mois. Une fois, je perdu conscience à l'hôpital de saignements abondants dans mon estomac,"Sun a ajouté, selon le rapport.

Elle a décrit d'autres formes de torture, qui était souvent de nature psychologique.

«On m'a aussi forcé à s'asseoir dans son lit jusqu'à minuit tous les jours avant d'être autorisés à dormir. Quand mes observateurs ont remarqué moi somnolent, ils me battaient violemment et versé de l'eau froide sur mon cou," elle a ajouté. "Au milieu d'un hiver froid ils ont enlevé ma couverture toutes les quinze minutes pendant la nuit."

Sun a dit elle rentra chez elle mai 2016.

Amnesty International et d'autres organisations des droits humains ont déclaré que le régime chinois a mené des détentions arbitraires massives, simulacres de procès, et d'autres violations des droits de l'homme résultant de la persécution.

Read the full article here

Le premier hôpital central de Tianjin. (mapio.net)Le premier hôpital central de Tianjin. (mapio.net)

Un patient étranger reçoit une greffe d'organe qui prolonge la vie dans un hôpital chinois. Se sentir reconnaissants, il demande à un personnel hospitalier qui était le donneur de sorte qu'il peut donner grâce et de remboursement.

Mais personne à l'hôpital, pas même la greffe médecin connaît l'identité du donneur.

Avant son vol de retour, le patient est délivré un document officiel de transplantation. Il apprend enfin l'identité de son donneur de vie: A 30-year-old male mort forçat. Par coïncidence, tous les autres patients transplantés ont reçu des organes de santé, 30-ans prisonniers exécutés. Seuls leurs noms différaient.

Un correspondant qui lui-même identifié comme ayant travaillé au Tianjin First Hospital Central au milieu des années 2000 récemment raconté l'épisode ci-dessus et d'autres bizarreries dans un communiqué personnel fourni à New Tang Dynasty Television.

Ci-dessous est une traduction de la déclaration, édité par souci de concision et de clarté.

***

Je vis actuellement en Chine continentale. Une seul fois, Je travaillais au centre de transplantation d'organes au premier hôpital central de Tianjin. Ce que j'ai appris pourrait peut-être servir d'avertissement rare de ceux qui persistent dans la persécution du Falun Gong. Il est aussi un récit édifiant pour mes compatriotes avec une conscience.

Le Parti communiste Ventes organes humains

Quand la Chine accueillait un grand nombre de patients transplantés d'organes étrangers, Je suis entré dans le centre de transplantation d'organes de Tianjin First Hospital Central au septième étage. Je suis parvenu à obtenir un emploi au centre de transplantation par une recommandation.

alors, Premier hôpital central de Tianjin a été également connu comme le Centre de transplantation d'organes Orient, car il a traité des volumes importants de patients transplantés d'organes, et a été localisé en Chine. Aujourd'hui, cet hôpital est toujours le plus grand centre en Asie.

Le monde des courtiers d'organes est une boîte noire - mais de mon contact avec ce monde, J'ai compris qu'il ya un certain nombre de canaux pour les gens de se renseigner sur ou obtenir des organes.

Un canal est par des intermédiaires. Un médecin sud-coréen bien connu avec l'un des plus grands hôpitaux de la Corée du Sud introduirait ses patients à un intermédiaire. Cet intermédiaire serait alors renvoyer ces patients à l'hôpital de Tianjin.

Il n'y a pas d'arrangement diplomatique pour la transplantation d'organes entre la Chine et la Corée du Sud. Plutôt, intermédiaires appartenant à des syndicats mafieux coupés offres de transplantation.

La plupart des patients transplantés étrangers venus en Chine la recherche d'un foie ou des reins. La majeure partie de ces étrangers étaient des Sud-Coréens, tandis que le reste est venu du Japon ou Taiwan.

Les médecins étrangers sont un autre canal pour les transplantations d'organes. Parce qu'il y avait une pénurie de médecins de transplantation en Chine, un hôpital sans nom embauché un médecin sud-coréen sur les hauts salaires. Ce médecin sud-coréen m'a dit que ses pairs en Chine a tenu deux enregistrement des ménages (hukou) pouvoirs et un sud-coréen, et l'un chinois et qu'il est un citoyen chinois juridique. Je ne sais pas combien de sang chinois ces médecins sud-coréens double-national ont sur leurs mains.

Un troisième canal est des publicités chinoises. Ces annonces comportent célèbres célébrités chinoises, et servir à tromper et à inciter les patients potentiels. Un patient sud-coréen Je reste en contact dit que ses compatriotes ont afflué vers la Chine après avoir vu une annonce de transplantation d'organes avec l'acteur chinois Fu Biao.

En août. 26, 2004, Fu Biao vérifié dans de Beijing 309 Hôpital pour un check-up. Le jour suivant, il a été diagnostiqué avec un cancer du foie. En septembre. 2, Fu a reçu une greffe du foie à l'hôpital général de la Police armée du Peuple à Beijing.

Le chirurgien en chef opérant sur Fu était le Dr. Shen Zhongyang, un homme salué par les médias chinois comme la Chine "scalpel top." Dr. Shen avait dirigé l'institut de recherche sur la transplantation d'organes à l'hôpital de la police armée du peuple et le Centre de transplantation d'organes Orient en premier hôpital central de Tianjin.

En avril 2005, Fu a subi une rechute du cancer. Il avait une seconde intervention chirurgicale de transplantation du foie en Avril 28, et a été à nouveau opéré par le Dr. Shen, mais cette fois au Centre de transplantation d'organes Orient.

En août. 30, toutefois, Fu Biao est décédé.

Le Mars suivant, le prélèvement d'organes des pratiquants de Falun Gong encore vivants dans le district de Sujiatun à Shenyang a été exposée. Les années entre 2002 à 2005 ont dit être la période de pointe de l'opération de prélèvement d'organes de l'ancien dirigeant du Parti communiste Jiang Zemin. Plus tard, un article a révélé que le Dr. Shen Zhongyang a mené des expériences de transplantation du foie en utilisant des sujets vivants, beaucoup d'entre eux "sont morts en cours d'expérimentation."

Ensuite, une personne a fourni une astuce sur l'approvisionnement des dons Livers-deux pratiquants de Falun Gong de l'acteur Fu Biao du Shandong. Dr. Shen avait tué les pratiquants pour leurs organes.

Fu aurait seulement vécu une année plus après ses deux greffes de foie, ses annonces de transplantation d'organes continuent à être diffusés en Corée du Sud. Ainsi, Sud-Coréens ont visité encore la Chine pour la chirurgie dans 2006 parce qu'ils ne savaient pas que Fu Biao était déjà mort.

Fu seulement vécu un an plus après ses deux greffes de foie. Mais alors qu'il est décédé le août. 30, 2005, Coréens étaient toujours en cours en Chine pour la chirurgie dans 2006 parce que les annonces de transplantation d'organes de Fu continuent à diffuser; Contrairement aux Chinois, les Coréens ne savaient pas que Fu était mort.

Ceux qui ont besoin d'une greffe du foie dans le monde avait été victime d'énorme tromperie du Parti communiste chinois.

La Chine a le plus grand humain Organe Banque du monde

Un patient sud-coréen m'a dit une fois que les médecins chinois ont appris les techniques de transplantation d'organes des médecins japonais techniquement supérieurs.

Lorsque je me trouvais au centre de transplantation d'organes Tianjin, le personnel de l'hôpital étaient familiers avec un professeur Zheng, un spécialiste de greffes de foie, et professeur Chanson, un spécialiste de transplantation rénale. Ils étaient considérés comme les meilleurs chirurgiens de greffe dans leurs domaines respectifs, et tous deux avaient appris leur métier au Japon. Les deux professeurs ne semblent pas travailler pour un seul hôpital un jour, ils avaient exécuteront la chirurgie en Chine, et le lendemain, ils avaient la tête hors du Japon ou un autre endroit.

Au premier hôpital central de Tianjin, les médecins effectuent une chirurgie de transplantation dans des groupes de trois. Je ne sais pas combien de groupes il y a la chirurgie. Ces médecins travaillent nuit après nuit, tandis que les traducteurs hospitaliers attendent avec les parents de patients dans les couloirs. Une greffe de foie peut prendre jusqu'à 10 heures.

Pourquoi les étrangers, particulièrement les Sud-Coréens et les Japonais, voyage en Chine pour des greffes d'organes, Je demandai professeur Zheng et professeur Chanson. On m'a dit que pendant qu'ils avaient des compétences supérieures de transplantation, ils ne sont pas en mesure de trouver des donneurs d'organes dans un laps de temps très court dans les pays asiatiques précités. Par exemple, le temps d'attente d'un organe au Japon ou en Corée du Sud pourrait être aussi longue que 10 années, ou cinq à six ans au plus tôt. Certains patients passent en attendant un organe parce que l'acquisition d'un est pas facile.

Les professeurs ont ajouté que tout le monde dans leurs équipes médicales et leurs patients connaissent le temps d'attente d'organes. Donc, de nombreux patients étrangers finissent par se rendre en Chine, car il semble y avoir beaucoup de donneurs d'organes chinois.

Les patients choqué et affligé

La plupart des patients que je rencontrais au premier hôpital central de Tianjin avaient besoin soit d'un foie ou d'un rein. À moins que le patient a subi un rejet organe, ils seraient libérés après une période de résidence de courte. Dans des circonstances normales, patients recevraient un organe en deux jours, alors que certains attendaient partout de 10 jours à un demi-mois-patients ont dit que cela était trop rapide.

Un patient sud-coréen avait le plus long temps d'attente de ceux que je l'avais rencontré, tout un mois et se trouvait au centre de transplantation Tianjin où vivent scandale des prélèvements d'organes du Parti communiste chinois a été exposée.

Après avoir passé un mois à Tianjin, l'hôpital a dit au patient de se rendre à la ville de Wuhan en Chine centrale pour une transplantation, et nous avons immédiatement survolé. Je ne savais pas qu'un réseau de transplantation d'organes a réellement existé.

La chirurgie à Wuhan a été très réussie, et le patient et sa famille étaient très satisfaits du résultat. Avant leur retour en Corée du Sud, le patient et sa femme-un homme de foi, demandé qui était le donneur. La greffe du foie lui avait coûté une somme (autour de 300000-500000 yuans), le patient a déclaré, mais il a été le donateur qui lui a permis de retrouver sa santé et de prolonger sa vie.

«Je veux savoir qui a fait don du foie, donc je peux remercier la famille de la personne et de leur donner de l'argent ou quoi ils ont besoin; Je suis vraiment très reconnaissant,«Le patient a déclaré.

À l'époque, il n'y avait aucun moyen pour le personnel de l'hôpital pour savoir où les organes provenaient. Aussi, nous avons été prévenus avant d'être embauché que nous ne devrions pas aller renifler ou se livrer à des propos inconsidérés avec les patients.

Mais je voulais répondre à la dernière demande du patient sud-coréen avant son départ pour la maison.

Bien sûr, le patient ne savait pas que nous avons été interdit de fouiner, et je ne devrais pas avoir posé des questions, mais je parlais au médecin de transplantation du patient de toute façon.

Le docteur a dit: "Vous demandez au sujet du donneur? Même nous ne savons même pas qui est le donateur, et il n'y a aucun moyen de savoir. Personne ne peut vous dire quoi que ce soit, et aucun enregistrement existent. "

J'ai transmis la réponse du médecin pour le patient et sa famille, et ils ont été très décontenancés.

Le patient a déclaré que les lois internationales régissent le transfert d'organes. Par ces lois, le donneur d'organes et de sa famille sont tenus de signer des documents de transplantation d'organes. Sans une documentation appropriée, Les médecins de transplantation sont passibles d'une peine. En Corée du Sud, tout le monde savait qui leur donneur d'organes était parce que l'information doit être rendue publique par la loi.

À l'époque, nous avons le personnel de l'hôpital ne savait rien sur les lois internationales régissant la transplantation d'organes. Le patient sud-coréen a expliqué que sans ces lois de transplantation, les gens pourraient être tués en masse par des criminels qui cherchent à tirer profit de leurs organes. (alors, un organe pourrait être vendu pour environ 300,000 yuans pour 700,000 yuans.)

Avant de quitter l'hôpital, le patient sud-coréen a déclaré que l'hôpital avait besoin de leur donner un document officiel qui a indiqué qu'il avait juste la chirurgie et l'organe qu'il avait reçu, ainsi que des informations et signature personnelle du donateur. Sans ce document, le patient ne serait pas en mesure de monter à bord d'un avion.

J'escorté le patient et sa famille à un aéroport. Ils et d'autres patients de greffes d'organes ont été faites à bord d'un avion spécial à deux étages au lieu d'un avion commercial. finalement, les patients transplantés d'organes ont été délivrés des documents de transplantation qui a déclaré qu'ils avaient reçu leur organe à partir d'un 30-year-old male condamné à mort. Seuls les noms du prisonnier exécuté différait.

Tout a été constitué.

Bizarreries Post-transplantation

La transplantation d'organes est pas pour tout le monde. Certains patients rencontrent le rejet d'organes. D'autres meurent en chirurgie. Et quelques-uns réagissent très négativement après avoir reçu l'organe.

Un patient était parfaitement normal avant de vérifier en premier hôpital central de Tianjin. Après la chirurgie de transplantation d'organe, toutefois, ce patient est devenu fou: il a commencé à courir autour de la salle nue, sauter et crier comme il est allé le long.

Il y avait une patiente qui devint soudain une barbe après la chirurgie. Sa voix est devenue rauque et profonde, et elle a commencé à se comporter comme un homme.

Les exemples que j'énumérés ci-dessus ne sont certainement pas des incidents ponctuels. Au cours de mon passage au premier hôpital central de Tianjin, les patients se sont comportés de façon anormale de temps en temps. Les médecins ont dit les membres de la famille concernés que leur proche avait développé une réaction indésirable au médicament de greffe.

À l'époque, Je ne savais pas que les organes de ces étrangers avaient dépensé de grosses sommes d'argent pour l'achat provenaient de pratiquants de Falun Gong. Beaucoup d'entre nous étaient trop naïfs, et ne pas imaginer que ceux qui sont aveuglés par l'argent avaient en effet été endoctrinés par le Parti communiste chinois ...

L'un après l'autre, anges vêtus de blanc transformés en démons meurtriers. Sachant que de telles choses ne peuvent pas être autorisés à continuer, Je quitte mon emploi au premier hôpital central de Tianjin.

Ensuite, J'ai obtenu des informations sur le prélèvement d'organes des pratiquants de Falun Gong à travers différents canaux. Je fait ce que je devais faire, et exposé la vérité au monde, afin que ceux qui ont une conscience ne peut se libérer de l'emprise du diable.

Récemment, les États-Unis Chambre des représentants a adopté à l'unanimité H.Res.343, un projet de loi demandant au régime chinois de cesser immédiatement la récolte et le trafic d'organes obtenus des pratiquants de Falun Gong et d'autres prisonniers d'opinion.

Pour le passé 17 années, Pratiquants de Falun Gong-adeptes de la véracité, la compassion et la tolérance, ont été soumis à des centaines de méthodes de torture inhumaines, y compris l'atrocité des prélèvements d'organes. Celle-ci doit être arrêté immédiatement, et ne devrait pas être autorisé à impliquer le reste de l'humanité.

Il est de la responsabilité de chaque personne chinoise sur le continent et à l'étranger pour voir que le prélèvement d'organes vivants est terminée.

Traduction par Frank Fang; édité par Larry Ong.

Read the full article here

Une carte de voeux Fête de la Lune, envoyé par les pratiquants de Falun Gong de la province du Shanxi dans le nord de la Chine, au fondateur de la pratique spirituelle (Minghui.org)Une carte de voeux Fête de la Lune, envoyé par les pratiquants de Falun Gong de la province du Shanxi dans le nord de la Chine, au fondateur de la pratique spirituelle (Minghui.org)

poèmes, messages personnels, et les cartes colorées se déversent dans un site Web du Falun Gong comme des milliers d'exprimer leurs salutations et bonne volonté à M.. Li Hongzhi, le fondateur de la pratique spirituelle chinoise, à l'occasion de la fête de la Mi-Automne.

Tomber sur septembre. 15 cette année, les vacances qui remonte à plus d'un millier d'années a vu les pratiquants de Falun Gong, ainsi que ceux qui ne pratiquent pas, envoyer leurs salutations via Minghui.org, un site web basé américaine qui a été fondée en 1999.

M. Li a d'abord enseigné le Falun Gong en Chine du nord en 1992. La pratique de la méditation, qui enseigne l'auto-amélioration des praticiens sur les principes de vérité, la compassion, et la tolérance, rapidement gagné en popularité, mais il a été interdit en 1999 par le Parti communiste. Dans 1999 un rapport d'état estimé 70 millions Chine continentale ont été avaient pris la pratique.

Bien que le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, reste persécutée en Chine à ce jour, cela n'a pas empêché les gens dans des dizaines de pays à travers le monde de la pratique du Falun Gong, n'a pas non plus réduit au silence les voix des pratiquants encore en Chine continentale.

« Je tiens à féliciter Maître un joyeux festival de la Lune,» A écrit un membre de la famille d'un pratiquant vivant dans l'est de la province chinoise du Shandong. « Ceux qui ont une conscience savons tous que le Falun Dafa est bon et que la véracité, la compassion et la tolérance sont bonnes « .

Une carte de voeux Fête de la Lune, envoyé par un pratiquant de Falun Gong emprisonnés de la mégalopole sud-ouest de Chongqing, au fondateur de la pratique spirituelle. (Minghui.org)

Aussi connu sous le Festival de la Lune, la fête chinoise a une histoire qui remonte à la dynastie des Tang, où les gens se réunissent avec les familles et entre amis pour profiter des lanternes colorées et manger des gâteaux de lune.

Le thème prédominant des salutations était la reconnaissance et la nostalgie. Certains ont dit qu'ils souhaitaient qu'ils puissent se joindre à M.. dans, qui réside aux États-Unis, pour célébrer la mi-automne. Les pratiquants de M.. la ville natale de Li Changchun dans le nord de la Chine a rappelé l'époque où M.. Li a d'abord enseigné la pratique en Chine et espère pour son éventuel retour. D'autres expériences personnelles liées et des percées dans leur pratique du Falun Gong.

« Je suis chanceux de pouvoir pratiquer Dafa et je pratique pour 20 années,» A écrit un pratiquant de la province centrale du Hubei Chine. « Je suis devenu une meilleure personne en suivant les principes de vérité, compassion et tolérance « .

Il est une pratique courante dans la culture chinoise pour répondre à un enseignant ou un mentor comme « maître ».

Une famille de six personnes du Heilongjiang, non seulement a souhaité M.. Li vacances heureux, mais aussi déclaré leur forte volonté de rester dans la pratique, même si deux d'entre eux avaient été sans abri à cause de la persécution.

Certains Chinois qui ne pratiquent pas le Falun Gong ont également écrit à transmettre leurs rapports.

« Respecté Maître Li,» Un technicien à un institut de recherche de la marine chinoise qui a dit qu'il ne pratique pas le Falun Gong a écrit, "En Chine, la morale est tombée à un degré terrifiant ... Seul votre Falun Dafa peut apporter la lumière dans ce monde. »

« Je suis un citoyen de Pékin et je tiens à remercier Maître Li,» A écrit un citoyen de Pékin. « Notre famille de neuf ont connu la vérité au sujet du Falun Dafa ... l'altruisme des pratiquants de Falun Dafa ont abordé toute notre famille. Et je veux transmettre ce souhait particulier aux personnes spéciales, afin qu'ils puissent croire que le Falun Dafa est bon et la vérité, la compassion et la patience est bonne « .

Les salutations également inclus des poèmes et des cartes électroniques de couleur, et est venu de plusieurs provinces et des personnes de milieux, y compris ceux dans l'huile, santé, exploitation minière, la sécurité, éducation, la finance et des chemins de fer.

Cartes et bien-souhaits ne sont pas limités ceux qui vivent à l'intérieur de la Chine. Au moment de la rédaction, Minghui.org a reçu les salutations de vacances à M.. Li des praticiens de l'Angleterre, France, Irlande, Allemagne, Danemark, Italie, Finlande, Australie, Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Iran, dinde, Emirats Arabes Unis, Le Canada et les États-Unis.

Une carte de voeux Fête de la Lune, envoyer des pratiquants de Falun Gong de l'Iran, au fondateur de la pratique spirituelle. (Minghui.org)

Dans 2008 les Etats Unis. Département d'Etat a cité des estimations que les pratiquants de Falun Gong étaient autant que la moitié du régime chinois de la population réforme par le travail, un nombre qui serait dans les centaines de milliers. groupes de défense des droits de l'homme ont signalé que pracitioners reçoivent souvent les pires sévices en détention. Les praticiens ont déclaré avoir été soumis à la torture, battement, la privation de sommeil, le travail forcé et bien d'autres formes d'abus. Minghui.org a confirmé 4,030 pratiquants sont morts de la torture et de mauvais traitements depuis 1999, bien que la difficulté d'obtenir des informations sur la Chine ce nombre est considéré comme faible.

Le nombre total de décès pourrait être plus d'un million, basé sur développement des enquêtes dans la pratique du régime communiste de prélèvements d'organes forcés. Les chercheurs croient détenus pratiquants de Falun Gong sont la principale source des organes utilisés dans l'industrie de la transplantation de la Chine.

En dehors de la Chine, la pratique a été reprise par les gens de au moins 78 des pays et régions du monde. En mai de cette année, presque 10,000 praticiens d'au moins 53 nations ont participé à un Falun Gong expérience conférence de partage au Barclays Center à Brooklyn.

Read the full article here

Xun Li, Président de l'Association Falun Dafa du Canada, exhorte le premier ministre Trudeau à parler avec les dirigeants chinois de mettre fin à la persécution du Falun Gong lors de son prochain voyage en Chine 26 Août,Xun Li, Président de l'Association Falun Dafa du Canada, exhorte le premier ministre Trudeau à parler avec les dirigeants chinois de mettre fin à la persécution du Falun Gong lors de son prochain voyage en Chine 26 Août,

les pratiquants de Falun Gong OTTAWA-rendus au bureau du premier ministre Justin Trudeau le août. 26 plus de 120,000 signatures recueillies à travers le Canada pour lui demander de mettre fin à la persécution de leur discipline spirituelle en Chine lors de sa visite officielle dans ce pays du août. 30 Sept. 6.

Plus tard, le matin même, ils avaient des raisons d'espérer sur la base d'une réponse à la question d'un journaliste au sujet de leur cause lors d'un briefing technique qui couvrait prochain voyage de Trudeau en Chine.

«La question des droits de l'homme, vous ne pouvez absolument attendre à être soulevée dans le cadre du voyage du Premier ministre, et il fait partie de la boîte de dialogue permanent que nous attendons à avoir avec la Chine,»Dit l'un des porte-parole du bureau du premier ministre qui préside la conférence de presse.

"Comme il se rapporte spécifiquement au Falun Gong, qui est très bien partie de la [liste] des questions relatives aux droits de l'homme que le Canada est très préoccupé ".

Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, est une ancienne discipline spirituelle chinoise composée d'enseignements moraux, méditation, et des exercices doux. Les enseignements sont basés sur les principes de vérité, la compassion, et la tolérance.

David Kilgour

L'ancien ministre du cabinet fédéral David Kilgour, co-auteur d'un rapport d'enquête sur le pillage d'organes sur des prisonniers non consentants de conscience en Chine, prend la parole lors d'une conférence de presse à Ottawa le août. 26, 2016, appel au Premier ministre Justin Trudeau pour exhorter les dirigeants chinois pour mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine. (Pam McLennan / La Grande Époque)

Affichage de la popularité et les principes traditionnels de la pratique incompatible avec le système communiste, le régime sous l'ancien dirigeant Jiang Zemin a interdit en 1999 et continue d'arrêter et de torturer ses adhérents aujourd'hui. Montage preuves d'enquêtes indépendantes indique également que les adhérents ont été tués en grand nombre pour leurs organes pour alimenter une industrie d'organes d'Etat massif et lucratif transplantation.

Affichage d'un large soutien de personnes concernées à travers le Canada, les praticiens livrés 70,000 cartes postales signées le long avec le roulement des formulaires de pétition 50,000 signatures à Trudeau. Les cartes postales et pétition ont demandé Trudeau à saisir toutes les occasions de parler avec les autorités chinoises pour les inciter à arrêter la persécution du Falun Gong et de la force de saisir des organes vitaux des prisonniers de conscience du Falun Gong.

Le Canada a un rôle très clair à jouer pour être franc avec la Chine sur ses comportements.

- Xun Li, Association Falun Dafa du Canada

Le même matin,, l'Association Falun Dafa du Canada (FDAC) a également tenu une conférence de presse sur la Colline du Parlement, juste avant la séance d'information technique. Le président de FDAC Xun Li a demandé Trudeau d'exhorter le dirigeant chinois Xi Jinping et les autorités chinoises à mettre fin à la persécution du Falun Gong et de libérer les centaines de milliers de pratiquants incarcérés, y compris 12 membres de la famille des Canadiens et pour contribuer à l'ancien dirigeant Jiang Zemin en justice pour initier et d'orchestrer la persécution.

"Comme vous avez récemment déclaré, Le Canada a un rôle très clair à jouer pour être franc avec la Chine au sujet de ses comportements qui sont préoccupants pour les Canadiens qui veulent engager la Chine, mais de le faire tout en respectant leurs valeurs fondamentales, y compris les droits de l'homme et des libertés fondamentales,"Li a dit.

Cherche aide pour libérer une mère et un père

Hongyan Lu, un citoyen canadien et un adhérent du Falun Gong, a parlé à la conférence de presse à propos de sa mère, Chen Huixia, qui a été arrêté le Juin 3 et a été torturé pendant sa détention.

Hongyan Lu parle lors d'une conférence de presse à Ottawa le août. 26, 2016, demander Premier ministre Justin Trudeau pour aider à obtenir la libération de sa mère, Chen Huixia, qui a été arrêté le Juin 3 en Chine pour pratiquer le Falun Gong. (Pam McLennan / La Grande Époque)

Lu a également décrit une détention plus tôt et les retombées qu'il a causé dans sa famille. «Ma mère a été enlevée une fois dans 2003 pour trois mois environ, et n'a été libéré après que mon père a soudoyé la police. Après sa libération, le harcèlement continu, au point que mon père se sentait obligé de divorcer ma mère. Seulement après mes parents ont divorcé, je suis en mesure d'obtenir un passeport et venir au Canada ».

Elle a insisté sur la gravité de la crise des droits humains et la nécessité d'une action rapide.

« Cette situation est tout à fait urgente. J'espère que le premier ministre Trudeau communiquera avec le régime chinois pour les inciter à arrêter le prélèvement d'organes forcé des pratiquants de Falun Gong. Incitez-les à suivre la Charte internationale des droits de l'homme, arrêter la persécution inhumaine, et libérer ma mère et tous les autres pratiquants de Falun Gong,» A dit Lu. « Il est temps de mettre fin à ce crime mal. »

Paul Li est également préoccupé par son père, Xiaobo Li. Li aîné a déjà été détenu dans les premières années de la persécution et a passé huit ans en prison. Son crime était en train d'écrire des articles pour contrer la propagande du Parti communiste chinois diffamer Falun Gong. Après une nouvelle arrestation dans 2014, il a été condamné l'année suivante à un autre de huit ans de détention pour la pratique du Falun Gong.

Le pratiquant de Falun Gong Li Paul tient une photo de son père, Li Xiaobo, qui a été arrêté pour la deuxième fois en Chine en 2014 et condamné à une seconde huit ans d'emprisonnement, lors d'une conférence de presse à Ottawa le août. 26, 2016. (Pam McLennan / La Grande Époque)

Le jeune Li a décrit comment son père a arrêté de fumer et est devenu une personne plus tolérante après avoir pris la pratique du Falun Gong. Il a également raconté les tortures et les souffrances de son père a enduré en prison.

"Je souhaite sincèrement lorsque le premier ministre Trudeau en visite en Chine la semaine prochaine, il soulèvera à nouveau le cas de mon père au gouvernement chinois, et demander [leader actuel de la Chine] Xi Jinping à libérer sans condition mon père Xiaobo Li et d'autres pratiquants de Falun Gong, de telle sorte que des millions de familles peuvent se réunir et la persécution peuvent finir,"Paul a dit Li.

Organe Pillage Fourniture 60,000 à 100,000 Transplants Année

cabinet fédéral ancien ministre David Kilgour a présenté les détails de la récente report intitulé « Bloody Harvest / l'abattage: Une mise à jour » qu'il a co-écrit avec les droits de l'homme international de Winnipeg David Matas, avocat, et nous. journaliste d'investigation et analyste Chine Ethan Gutmann.

Sorti en Juin, le rapport estime que 60,000 à 100,000 transplantations d'organes ont été effectués en Chine chaque année depuis 2000 à environ 700 hôpitaux connus pour effectuer des transplantations. Alors que les temps d'attente pour les organes dans d'autres pays sont mesurés en années, les temps d'attente sont en quelques jours ou semaines en Chine.

Le rapport indique que la principale source des organes est le grand nombre de non-consentants prisonniers du Falun Gong de conscience. « Freedom House a rapporté dans 2015 que les pratiquants de Falun Gong sont le plus gros contingent de prisonniers de conscience en Chine,», A déclaré Li dans son discours.

Ces grandes estimations des transplantations d'organes ajoutent à plus d'un million de décès du Falun Gong sur 15 ans 2000 à 2015. pendant ce temps, selon le régime chinois, qu'approximativement 10,000 transplantations par an sont en cours dans tout le pays.

«Nous fournissons des preuves considérables d'une échelle industrielle, réseau de transplantation d'organe dirigé par l'État, contrôlée par des politiques et des fonds nationaux, et impliquant à la fois les systèmes de soins de santé civils et les militaires,»Indique une note fournie par Kilgour qui énumère les informations du rapport de mise à jour ainsi que des suggestions sur ce que les législateurs et les gouvernements peuvent faire, comme faire l'achat de trafic d'organes illégaux pour les Canadiens.

Pour les prisonniers du Falun Gong de conscience « donateurs,» « Leurs organes vitaux, y compris les reins, foies, cornées, et coeurs, ont été saisis involontairement à la vente à des prix élevés, parfois aux étrangers, qui normalement de longues attentes pour les dons volontaires de tels organes dans leur pays d'origine,», Selon la note de Kilgour.

This massive organ pillaging could only happen because it is “a crime in which the Communist Party, institutions étatiques, the health system, hôpitaux, and the transplant professions are all complicit.”

Urging PM to Take Action

“What we’re saying is we can’t have normal relations with a government killing their own citizens by the tens of thousands,"Kilgour a dit, exhortant le gouvernement canadien à "tenir solidement" avec le peuple de la Chine.

Li a appelé Trudeau de prendre une position de principe sur les droits de l'homme, y compris la question du Falun Gong en Chine.

"Votre voyage en Chine est une autre occasion de donner un soutien moral et d'encouragement pour les citoyens chinois aspirent à la liberté, et de laisser un héritage de courage, Les Canadiens d'action de principe peuvent être fiers de,"Li a dit.

"Votre position debout contre l'injustice et l'oppression fera une différence."

Read the full article here

membre LegCo Leung Kwok-hung, rédacteur en chef de l'édition chinoise de Epoch Times de Hong Kong Guo Jun, porte-parole de la WOIPFG Wang Zhiyuan, néphrologue Malaysian Dr. Ahmed Ghazali, et la transplantation d'organes abus enquêteur David Kilgour. (Sun Mingguo / Epoch Times)membre LegCo Leung Kwok-hung, rédacteur en chef de l'édition chinoise de Epoch Times de Hong Kong Guo Jun, porte-parole de la WOIPFG Wang Zhiyuan, néphrologue Malaysian Dr. Ahmed Ghazali, et la transplantation d'organes abus enquêteur David Kilgour. (Sun Mingguo / Epoch Times)

HONG KONG-A l'avant-dernier jour de l'industrie du premier congrès de la Société de transplantation à l'Exposition de Hong Kong and Convention Center, une plus petite conférence avec un accent légèrement différent a été tenu par Epoch Times de Hong Kong à une courte distance.

L'événement Epoch Times de Hong Kong, qui a couru pour un peu plus de deux heures et comprenait une demi-douzaine de haut-parleurs, a été presque uniquement sur ce que les orateurs et les organisateurs caractérisé comme l'abus génocidaire de la transplantation en Chine.

La justification de cette optique a été mis clairement par Cheryl Ng, le porte-parole de Epoch Times de Hong Kong.

“We feel a social responsibility to let the public know about this issue, and present a different view from the sanitized version of the reality of transplantation in China that may otherwise be presented,” she said in an interview. “We want to give the victims back a voice.”

Epoch Times was the first media to report on mass organ harvesting of prisoners of conscience in 2006—claims received with open skepticism in some quarters at the time.

A decade later, there is a growing sense of recognition that indeed, large numbers of innocents have been used as an organ source. The primary victims of this activity, experts believe, are practitioners of Falun Gong, a pacifist spiritual practice that teaches the values of truthfulness, la compassion, et la tolérance.

Le document a fait état de près et de manière agressive sur la campagne du Parti communiste contre cette population, ng a dit, ainsi que la résistance de la communauté du Falun Gong à la suppression.

Les haut-parleurs demi-douzaine d'experts du forum comprenaient David Matas et David Kilgour, un membre avocat et ancien du Parlement canadien respectivement qui ont écrit certains des rapports les plus importants sur le prélèvement d'organes en Chine; Dr. Ahmad Ghazâlî, un néphrologue qui est venu de Malaisie; Dr. Maria Singh (apparaissant via Skype), un membre du conseil d'administration de Médecins contre le prélèvement d'organes forcé; et plusieurs chercheurs non gouvernementales qui ont suivis l'abus de transplantation en Chine avec leurs propres recherches.

L'avocat des droits de l'homme et investigateur de l'abus de transplantation d'organes David Matas. (Sun Mingguo / Epoch Times)

David Matas concentré sur ses et ses collègues nouvelle recherche, which led to an estimate that between 60,000 à 100,000 transplant operations were taking place in China annually.

The estimate was based on a hospital-by-hospital examination of bed counts, staff numbers, grants and awards, publications, the construction of new transplant wards, et plus. It looked closely at 164 hôpitaux, and presented a survey of the over 700 that have done transplantation in China over the years.

“What that data tells us consistently, hospital by hospital, looking at all factors in combination, is that transplant volumes in China are far larger than the official national figures,» Dit Matas.

Dr. Ahmed Ghazali, a nephrologist from Malaysia who presented data on transplant tourism to China. (Sun Mingguo / Epoch Times)

Dr. Ghazali had come from Malaysia to present data directly from that country’s public database of renal transplantation recipients. The most striking datapoint he highlighted showed that kidney grafts from supposedly dead donors from China functioned as well as live donors from Malaysia. The implication of this is that in China, kidneys were retrieved from individuals killed for that purpose.

Dr. Wang Zhiyuan, a former military doctor in China and a founder of the nongovernmental research group World Organization to Investigate the Persecution of Falun Gong, gave a condensed version of his intense dive into the evidence of organ harvesting in China, available in video online.

The talk, titled “Ironclad and Irrefutable Evidence,” is a dissection of official Chinese publications which, Dr. Wang says, show incontrovertibly that organ harvesting in China is large-scale, state-run, and that it targets a non-death row imprisoned population.

Dr. Wang Zhiyuan, spokesperson for World Organization to Investigate the Persecution of Falun Gong. (Sun Mingguo / Epoch Times)

Given that practitioners of Falun Gong constitute the largest group of prisoners of conscience in China, they are exempt from all protections of the law, and Falun Gong refugees report receiving strange blood tests in custody, the consensus of researchers has rested on the conclusion that this population is heavily targeted for organ harvesting.

It’s a conclusion increasingly accepted as accurate, including by prominent political figures in the United States and Europe.

In a speech in June on the floor of the U.S. House of Representatives urging the passage of a resolution that expressed concern over state-sanctioned organ harvesting in China, Representative Ileana Ros-Lehtinen dit, "Les adeptes du Falun Gong sont parmi les plus vulnérables à la violence sanctionnée par l'État de la Chine, ce qui leur laisse comme des victimes probables à cette pratique horrible ".

Le député Chris Smith a été l'un des partisans de cette résolution, qui a été adoptée à l'unanimité. Il a écrit aux organisateurs de la conférence à Hong Kong:

"Le gouvernement chinois affirme qu'il se dirige vers le respect des normes éthiques et des directives de procédure acceptées, mais en l'absence d'informations précises et transparentes, et avec une histoire de répression et de censure, nous ne pouvons pas prendre la parole de fonctionnaires chinois à leur valeur nominale ".

«Il est évident que suggère que le commerce d'organes se poursuit en Chine, que les organes de prisonniers continuent d'être récoltées sans le consentement, et qu'un système d'hôpitaux existent pour profiter de la vente de ces organes,»Dit la lettre. "C'est inacceptable, répréhensible, et illégale et la pratique des prélèvements d'organes doit être mis fin immédiatement,"Smith a écrit.

Edward McMillan-Scott, ancien vice-président du Parlement européen, a envoyé une lettre à la conférence, racontant comment il avait voyagé à Pékin en 2006, témoins de réunion qui ont décrit que:"Le régime chinois prélevait avec force les organes des pratiquants de Falun Gong emprisonnés, pour la vente à l'industrie de la transplantation d'organes en plein essor ".

Martin Patzelt, membre du Comité des droits de l'Allemagne Parlement, a déclaré dans une lettre au forum que: "Tous les pays démocratiques du monde doivent passer ces types de résolutions,"Que celui récemment adopté par l'U.S. Congrès.

Une délégation d'observateurs d'un U.S. bureau du Congrès, ainsi qu'un certain nombre de représentants diplomatiques locaux, étaient également présents au forum, selon les organisateurs.

Hong Kong législateur Leung Kwok-hung. (Sun Mingguo / Epoch Times)

Le membre du Conseil législatif Leung Kwok-hung, plus connu par le surnom de «Cheveux longs,"Était un modérateur pour l'événement (coincé entre une comparution devant le tribunal, il a été prévu pour plus tard dans l'après-midi.)

Tout en exprimant la solidarité avec ceux qui cherchent à faire la lumière sur les abus en Chine, Leung a dit qu'il a été attristé par le fait que «pas un seul médecin de Hong Kong" est apparu au forum.

“I urge the doctors in Hong Kong… to do a good job for the Chinese people” by investigating and adding their voice to the issue, he said on stage, wearing his trademark T-shirt.

“I feel a little bit embarrassed. Not even one single doctor came here. I wish that at the next meeting there will be delegations from China and Hong Kong attending this forum.”

Read the full article here

A vendor makes shashlik (kebab) at a booth in Kashi of Xinjiang Uygur Autonomous Region, sur septembre. 20, 2006 (Chine Photos / Getty Images)A vendor makes shashlik (kebab) at a booth in Kashi of Xinjiang Uygur Autonomous Region, sur septembre. 20, 2006 (Chine Photos / Getty Images)

Whether to pick up a piece of fruit or to dislodge that bit of food between your teeth, you have to think twice about where those toothpicks you’re using come from.

Chances are, if the little bits of wood are from China, then what you place in your mouth may be more than you bargained for.

Toothpicks in hot water. (ishibk.com)

Taking a page from Chinese social media star Huang Bo, who did a safety test with chopsticks in hot water in 2013, a Chinese health and lifestyle website carried out a similar tests with five brands of toothpicks in February.

The results turned out just as worrisome as the chopsticks, with all the water dyed a shade of yellow. One batch of toothpicks produced a repellant odor and was covered with a thin layer of white residue after the water was removed. Bubbles were observed in three other batches, and some toothpicks in the fifth batch turned black.

Ma Zhaoli, un chercheur du génie chimique et le département de l'environnement à l'Université de Qingdao, dit l'odeur piquante pourrait être le résultat de cure-dents étant traitée avec du soufre ou de vernis à bois, tandis que les pics noircies étaient probablement le résultat de la moisissure.

Sans surprise, les raisons pour éviter des cure-dents fabriquées en Chine sont similaires aux raisons pour lesquelles vous devriez manger votre chinois à emporter avec des baguettes faites dans les États, ou tout simplement utiliser une fourchette et une cuillère.

Ils peuvent causer le cancer

Dans 2009, média chinois Sina rapporté que la rongalite carcinogène était utilisé dans Longmen, sud de la Chine, pour produire des cure-dents. Avec plus de 150 usines produisant environ 33,600 tonnes par an, cette commune de la province de Guangdong a fait 70 pour cent du total national.

rongalite Cancérogène dans des conteneurs. (son)

Rongalite est un agent de blanchiment. It is a cost-effective substitute for the food-grade hydrogen peroxide, and its immediate effects include diarrhea, headaches, and vomiting.

At some factories at Longmen, Sina reported, toothpicks were produced in yards alongside chicken and duck coops, and made by workers without any sanitary gear.

They Are Made in Labor Camps

The sobering reality of Chinese-imported goods was highlighted in January 2013, when an Oregon woman named Julie Keith saw her purchased Halloween set come with a chilling note, written by the prisoner who assembled it in a forced labor camp.

Toothpicks are no exception.

Minghui.org, a website that reports on the persecution of the Falun Gong spiritual practice in China, has identified two forced labor camps, Changliu Detention Center in northeastern China’s city of Tonghua, et le Wangfangdian Detention Center in Liaoning Province, as sites where prisoners, including Falun Gong practitioners were forced to produce toothpicks like those pictured.

Toothpicks made at the Changliu Detention Center (Minghui.org)

At Changliu, plus de 30 inmates were jammed into a small cell about the size of 300 square feet. The sanitary conditions were appalling: inmates shared two toilets, and inmates infected with lice or scabies were not separated.

Inmates sometimes wrapped and packaged the toothpicks they had used for shipment at Wangfangdian, and the glue was stored in restroom buckets that had seen years of use. According to Minghui.org, many of these toothpicks were sold to the United States and Europe.

Even Chinese State Media Admit to Poor Regulation

Le Global Times, the English-language propaganda arm of the Chinese state media, has cited major regulatory and legal problems with the production of toothpicks in China.

“There is no safety standard or any other special regulation governing the process of production, distribution and consumption of toothpicks,” the Global Times reported in 2009.

Ironiquement, the problems were exacerbated by superfluous bureaucracy—at the time of reporting, there were at least 10 Chinese state organizations tasked with improving public health.

“With overlapping and ambiguous duties, no single agency is capable of handling all product safety regulations and enforcement in China,” the report said. “The unclear division has created conflict and confusion.”

“Citizens often don’t know where to look for help with so many different regulators.”

Read the full article here

Ling Jihua, l'ancien proche collaborateur à la tête du Parti communiste chinois, à Beijing Mars 8, 2013. (Lintao Zhang / Getty Images)Ling Jihua, l'ancien proche collaborateur à la tête du Parti communiste chinois, à Beijing Mars 8, 2013. (Lintao Zhang / Getty Images)

Les anciens subordonnés d'un haut cadre du Parti communiste chinois Ling Jihua purgé continuent d'être démis de ses fonctions dans ce qui est probablement un effort par le dirigeant du parti Xi Jinping pour nettoyer le régime de l'influence restante de Ling.

lingue, 59, était autrefois l'aide à l'ex-chef du Parti communiste chinois Hu Jintao et le directeur du bureau général du Parti. Il a été arrêté en Juillet 2015, et reconnu coupable de corruption et condamné à la réclusion à perpétuité ce Juillet 4.

Récemment, deux des députés de Ling ont été tranquillement démis de leurs fonctions.

Zhao Shengxuan. (cjn.cn)

Zhao Shengxuan, le directeur adjoint de l'Académie chinoise des sciences sociales, a été expulsé du bureau pour avoir violé la discipline du Parti, selon un communiqué en Juin.

However, un communiqué Février a indiqué que Zhao, alors le plus haut de quatre directeurs adjoints de l'Académie, avait démissionné. Sa biographie officielle semblait avoir été prise vers le bas depuis le site Web de l'Académie suite à l'annonce de sa démission.

pendant ce temps, porte-parole de l'Etat Xinhua a rapporté Juillet 20 que Xia Yong, un directeur adjoint des affaires juridiques Bureau du Conseil d'Etat du régime, était « pas exercer des fonctions plus. » Aucune raison n'a été donnée pour Xia démissionner, et il n'y avait aucune annonce de lui prendre un autre emploi un développement qui suggère Xia avait été mis sur la touche.

On ne sait pas si Xia Yong sera à une date ultérieure être accusé de corruption par les autorités chinoises, mais il est actuellement répertorié par un nonproft base américaine comme étant impliqués dans l'une des persécutions les plus brutales de la Chine.

Xia Yong. (Xinhua)

Dans 2005, l'Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) identifié Xia comme ayant joué un rôle actif dans la répression du Falun Gong.

Falun Gong, ou Falun Dafa, est une pratique spirituelle traditionnelle chinoise qui implique des exercices lents et les enseignements moraux de vérité, la compassion, et la tolérance. Se sentant menacé par la popularité de la pratique d'une enquête officielle trouvé 70 millions de personnes qui pratiquent le Falun Gong en 1999, l'ancien dirigeant du Parti, Jiang Zemin a ordonné une campagne de persécution en Juillet 20 de cette année.

Environ une semaine après la persécution a été lancée, Xia Yong et d'autres chercheurs de l'Académie chinoise des sciences sociales dénonçaient le Falun Gong en utilisant les théories marxistes, selon la WOIPFG. Xia est devenu plus tard le directeur exécutif fondateur de la Chine Anti-Cult Association, une agence contrôlée régime dédié à la diffusion de la propagande anti-Falun Gong et a fourni « des conseils » sur la conversion idéologique forcée des praticiens dans les centres de détention, camps de travail, et les centres de lavage de cerveau.

Read the full article here

Liang Xiaojun. (Epoch Times)Liang Xiaojun. (Epoch Times)

Director of a law firm in Beijing. Graduate of the prominent China University of Political Science and Law. Son of a wealthy Chinese Communist Party cadre.

Liang Xiaojun is all these things — yet he’s also willing to risk police surveillance and arrest to defend the disenfranchised in Chinese society: maligned death row inmates, maison chrétiens, and Falun Gong prisoners of conscience.

Liang’s commitment to upholding legal rights stems from his observing injustice in China endlessly play out.

“I once defended a person of faith in Chenghai, a district in Shantou City,” he told Epoch Times in an interview. “The person said had been illegally detained at a local legal education school, and was deprived of sleep for over 10 journées, threatened, and intimidated. When he explained the situation to the court prosecutor, the prosecutor said: ‘You must’ve committed a crime if the public security officers resorted to torture to extract a confession.’”

I don’t smoke, don’t drink, don’t go to social events, and don’t have much social interaction. Donc, je n'ai pas beaucoup besoin d'argent.

Un voyage à Xi County dans la province centrale chinoise du Henan a quitté Liang sentiment que d'être un avocat en Chine est «trop ennuyeux": «Même si il y a la loi, les agents de police, il dit, «J'écoute mon chef,»Et les fonctionnaires de poursuite disent, «Ne me parlez pas de la loi; Je ne vous laisserai pas consulter les documents de la cour. "

Epoch Times a récemment parlé avec Liang Xiaojun sur son travail en Chine; ci-dessous est une traduction abrégée de l'interview, édité par souci de clarté.

Epoch Times (ET): Vous avez commencé à étudier la politique et l'idéologie - pourquoi avez-vous décidez d'entrer dans ce domaine à l'époque?

Liang Xiaojun: Je suis entré dans un collège 1991. alors, la politique abondamment imprégné l'atmosphère de la Chine, especially after the Tiananmen Square Massacre in 1989.

My father was a Party member and was very leftist in his thinking. He strongly supported the Party’s position and believed that the leadership of the Party was unshakable. Because studying politics could allow one to get a job more easily, my father chose this field for me. And so I sat for an exam and was admitted to the Hebei Normal University.

Liang Xiaojun. (Weibo)

What I learned was useless. En fait, I don’t like politics, especially the teachings of Marxism-Leninism and Maoism. I learned poorly, didn’t enjoy the lessons, and felt that the teachings were meaningless.

I led a life of affluence, and didn’t encounter any major setbacks. My life was very peaceful and ordinary, and I didn’t have any direct contact with the poor.

Mais je l'ai fait observer ceux qui vivent dans les villages agricoles, et je l'ai beaucoup sympathisé avec eux. Le pays se développe, mais pourquoi tant de gens ont à vivre dans la pauvreté et l'ignorance? Les citadins discriminés les villageois, et je trouve cela difficile à comprendre.

Je pense que les villageois et ceux des villes devraient bénéficier du même niveau de développement, et qu'il ne devrait pas y avoir de discrimination. Il y a l'injustice dans la société, j'ai pensé, et a estimé qu'il devrait y avoir une sorte de système en place pour inverser ce phénomène injuste.

Même si j'endoctrinés avec le marxisme-léninisme, et les choses maoïste, J'ai toujours aimé la culture traditionnelle chinoise beaucoup plus. Je lisais les «Analectes de Confucius,"et les sélections de Mencius. It was from these ancients that I learned about giving up one’s life for a noble cause, and other teachings of virtue. This spiritual pursuit impacted me profoundly.

pendant ce temps, I was studying law, and believed that there was something about the law that was worth exploring. Par exemple, the law embraces values like fairness and justice, which is in fact similar to the concept of “yi,” or “righteousness,” from traditional Chinese culture; in reality, these values are complementary.

ET: Are you still in contact with your classmates from the China University of Political Science and Law? You are all in the same profession, but why do you serve different clientele?

Liang: Of the over 100 classmates at the university, I’m possibly the only one on the rights defense path. I spoke to some classmates in university groups, but they didn’t understand me. Some even quit the groups I belonged to…

Some of us from the China University of Political Science and Law work in the public security system, and we know each other. But they can’t understand the sort of legal cases I take up.

So I haven’t been in contact with my classmates from the Hebei Normal University and the China University of Political Science and Law. Premier, we have nothing in common. Seconde, they are keeping their distance from me.

It’s better that my classmates just do what they do. I’m being monitored, and that could affect them if we keep in touch because many of them are government officials. After considering their situation, I’ve decided not to contact them.

Cela étant dit, Je pense que ce que je fais est excellente et correcte. Je vis à l'esprit de la loi et la défense des droits, il n'y a rien de mal à cela. Je l'ai trouvé d'autres âmes sœurs, et nous partageons une conviction commune.

Je ne peux pas accepter trop d'argent des pratiquants de Falun Gong. Ce groupe a été supprimé depuis plus 10 années, et ses adhérents mènent des vies très difficiles.

ET: Est-ce que le nom "Daoheng" (Heng route) dans votre Daoheng Law Firm avoir quelque chose à voir avec la culture traditionnelle chinoise?

Liang: Je ne pense à la culture traditionnelle chinoise en venant avec un nom. Le caractère "dao," (route) est dérivé de «Le Tao qui est la voie qui peut être suivie, mais pas d'une manière ordinaire,»Et« taoïsme suit la nature,"Tandis que" heng " (Mesure) signifie «équilibre».

ET: Pourquoi les mots «prêter attention à la peine de mort" dans le logo d'entreprise de Daoheng Law Firm?

Liang: Nous avons accepté plusieurs cas de peine de mort. Certains de nos clients ont leur peine réduite à l'emprisonnement à vie, ou d'une durée limitée d'emprisonnement, et certains ont même été trouvé non coupable.

En tant qu'avocat, quand mes clients sont remis la peine de mort, Je ne suis pas insensible au point où je ne sens rien. Je ne sais pas ce que les juges qui passent l'ordre d'exécution pensent, parce qu'ils sont tenus par la procédure légale pour répondre aux accusés, les condamnés à mort. Après une rencontre avec eux, ces juges ordonnent l'exécution, et il est fait. Je ne sais pas comment les juges à faire face mentalement.

De toute façon, Je me sens mal à l'aise quand je sais que mes clients vont être exécutés; Je rêve d'exécutions et mes clients la nuit même. Les gens commettent des crimes liés à la drogue parce qu'ils sont pauvres. Pour un peu d'argent, mules perdent leur vie. Être pauvre est pas leur faute, et de tuer ces gens ne résout pas le problème.

La Chine a toujours remis des punitions sévères aux criminels de la drogue. However, crimes liés à la drogue ont pas diminué, et sont en fait plus en plus. La peine de mort est une question juridique et politique complexe. Un pays autoritaire a besoin de la peine de mort pour maintenir sa domination, et pour intimider le peuple.

ET: les cabinets d'avocats chinois ont généralement un comité du Parti et les dirigeants du Parti. Est-ce que votre cabinet d'avocats ont un comité du Parti?

Liang: Daoheng Law Firm doesn’t have a Party committee.

ET: What sort of court trials do you feel are the most oppressive?

Liang: The trial of Liu Wei from Sichuan Province was the most oppressive court case I’ve experienced.

Liu was a student at the Beijing Polytechnic University and a Tiananmen protester. After he quit school and returned to Sichuan, the police continued to harass him. So all he could do was rights defense and dissident work.

The Chinese Communist Party’s use of intimidation tactics dissident cases is unrivalled—when court is in session, large numbers of riot police enter the courtroom wearing metal helmets and carrying rifles loaded with live rounds.

Also quite oppressive are cases involving Falun Gong [a traditional Chinese meditation practice persecuted in China].

ET: Quel effet l'arrestation généralisée des avocats en Juillet 9 l'année dernière ont sur la communauté juridique en Chine?

Liang: La suppression a réussi dans certains domaines, mais je pense que les nouveaux avocats sont en train de sortir en grand nombre. Tout le monde est persévérant et passe avec elle.

ET: Il y a beaucoup d'avocats, mais il n'y a pas de «avocats des droits de l'homme." beaucoup Pourquoi avez-vous décidé de devenir un?

Liang: En tant qu'avocat de la défense, J'ai découvert qu'il y avait beaucoup de gens qui étaient réprimées par les autorités du pays, résultant dans leur être injustement jugés et condamnés.

Liang Xiaojun. (Weibo)

Dans 2008, Je représentais Kashgar Alimujiang dans le Xinjiang, un cas typique de la persécution politique et religieuse. Alimujiang, un chrétien converti de l'Islam, a été marquée par le bureau religieux local après qu'il a commencé à organiser une église de famille. He was later arrested for “providing state secrets to foreigners,” and sentenced to 15 years in jail.

The Xinjiang procuratorate didn’t have enough evidence to prosecute Alimujiang, and his actions didn’t make him guilty, non plus. But he was convicted regardless.

When I later started representing Falun Gong cases, I found that it difficult to meet my clients, difficult to review court documents, and difficult to secure a court trial. It was challenging every step of the way because there was interference from public security forces, procuratorat, and the courts.

After taking on Falun Gong cases, I realize that under the current Chinese system, they are the most severely persecuted group. So I decided to defend these people whose rights have been truly violated.

Depuis 2009, I’ve accepted between 80 à 100 Falun Gong cases. The authorities have piled intense pressure against me—the judicial bureau came looking for me, and so did other departments. These departments told me that I couldn’t represent Falun Gong practitioners, and that what I was doing was very dangerous.

Because the pressure was so immense, many lawyers who worked on these cases have since stopped representing Falun Gong practitioners. But I’ve always persisted.

Read the full article here